« Il faut avoir un peu de patience. C’est encore trop tôt. Je suis le premier à vouloir que mon futur soit réglé, mais pour le moment, il faut attendre. Je ne sais pas si je continuerai à jouer en Espagne. Dans deux semaines, on saura peut-être. Ce que je veux, c’est jouer au football, m’amuser ». A la sortie de la victoire de l’équipe de France face à Andorre mardi soir, Antoine Griezmann a lâché cette déclaration au sujet de son avenir. Une déclaration qui n’a pas manqué d’affoler la presse espagnole, qui redoutait un départ de l’international français au Paris Saint-Germain.

Annoncé au FC Barcelone depuis l’annonce officielle de son départ de l’Atlético de Madrid, l’attaquant français de 28 ans n’a pas voulu dire précisément où il souhaitait évoluer la saison prochaine, laissant donc le suspense s’installer. Mais il n’existe désormais plus, si l’on en croit la déclaration du directeur général de l’Atlético de Madrid, Miguel Angel Gil Marin, à Movistar ce mercredi soir.

« On le sait depuis mars »

Interrogé sur l’avenir de Griezmann, il a affirmé clairement, relayé par As : « je sais où Griezmann va jouer : à Barcelone. On le sait depuis mars ». L’accord entre les deux parties aurait donc été conclu avant le match entre le FC Barcelone et l’Atlético, le 6 avril dernier, au cours duquel Grizou avait été sifflé par une grande partie du public catalan.

Il n’y a donc plus vraiment de place pour le doute, même s’il faudra bien sûr attendre la communication officielle du club catalan. Ces dernières semaines, plusieurs informations semblaient refroidir la piste, entre des joueurs du Barça pas forcément ravis d’accueillir Griezmann ou l’existence d’un accord entre l’attaquant et le PSG...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10