Désormais entre les mains de richissimes propriétaires venus du Qatar, Malaga peut voir grand pour son mercato. Et d’ailleurs, le club andalou n’a pas mis bien longtemps à se mettre en évidence, tirant son épingle du jeu avec pas moins de neuf recrues comptabilisées en l’espace de quelques semaines. Demichelis, Buonanotte, Van Nistelrooy, Monreal, Toulalan, Joaquin, Mathijsen, Sergio Sanchez et Isco ont ainsi tous choisi de revêtir le maillot de l’ambitieuse formation espagnole. Une campagne estivale menée tambour battant, et qui place le récent onzième de Liga dans une position d’outsider pour le prochain exercice.

Interrogé par Malaga Hoy, le directeur sportif Antonio Fernández revient sur le mercato 5 étoiles de son équipe. Il explique ainsi le travail de longue haleine menée pour arriver à arracher la signature de l’attaquant néerlandais Ruud Van Nistelrooy : « Nous savions qu’il serait l’une des grandes attractions du mercato, notamment pour certaines équipes disputant l’Europe. Nous savions que si nous voulions sortir du lot, nous devions faire preuve de patience. Depuis le mois de novembre, nous sommes donc entrés en contact avec lui et son entourage, nous avons fait de nombreuses réunions avant d’obtenir un accord. Nous nous sommes entretenus avec lui et même en compagnie de sa femme, que ce soit à Malaga, Madrid, Barcelone, Hambourg ou Amsterdam ».

Côté français, l’arrivée de Toulalan intéresse forcément. Le dirigeant évoque aussi ce transfert : « La signature de Toulalan a peut-être été la plus difficile à obtenir. D’une part à cause de la barrière de la langue, mais aussi pour tout un tas d’autres facteurs. Nous avons su lui montrer l’étendue de notre projet, lui montrer la ville, l’environnement autour. Et heureusement, on a réussi à le convaincre ». Malaga n’a donc pas lésiné sur les moyens pour persuader les joueurs ciblés de venir. Doit-on s’attendre à de nouveaux mouvements ? « Tout peut arriver. Nous avons eu la première blessure d’un joueur. Si nous pensions avoir quasiment bouclé notre équipe, à nous d’être vigilant ». En cas de bonnes affaires, le club espagnol devrait donc être à l’affût. Marseille et Lucho Gonzalez sont prévenus. Et dernière nouvelle, Fernando Hierro vient d’être nommé au poste de manager général. Quand on vous dit que Malaga va faire parler...