Pour préparer l’avenir au mieux, Lille prospecte tous azimuts. Le dauphin du Paris SG, qui s’apprête à perdre notamment sa référence offensive Nicolas Pépé cet été, accueille ainsi à l’essai cette semaine, et jusqu’à vendredi, un certain Beto. La nouvelle n’a pas été annoncée par le club nordiste, mais les médias portugais l’ont relayée massivement. Le jeune attaquant de 21 ans est en effet la révélation du Campeonato Nacional de Seniores, équivalent de la troisième division au Portugal, à la pointe du Clube Olimpico de Montijo. Arrivé l’été dernier, en provenance de l’União Recreativa et Desportiva de Tires, des divisions inférieures, il explose littéralement cette saison avec 20 réalisations en 31 apparitions !

Contacté par nos soins, le directeur sportif du CO de Montijo Sandro Giovetti nous a expliqué les dessous de cet essai. « Luis Campos, grâce à son réseau au Portugal, a entendu parler de la saison de Beto. Il l’a fait observer et nous a demandé à le voir. Lille avait vraiment très envie de l’accueillir pour le voir, depuis plusieurs semaines déjà, mais nous avions besoin de lui et nous avons dû repousser l’essai. Il est là-bas cette semaine, jusqu’à vendredi, il revient pour le match de ce week-end, très important pour nous. Tout le monde était d’accord sur ce programme », a-t-il expliqué. Son représentant M. Berjano nous a également raconté le processus qui a mené son poulain chez les Dogues.

« Beto est humble et mérite ce qui lui arrive »

« Je travaille avec un réseau élargi de partenaires, un peu partout dans le monde. L’un d’eux sur le marché français. Lille est venu l’observer ici. Ils ont aimé ce qu’ils ont vu, avec des qualités qui leur ont rappelé Rafael Leão et ils ont décidé de le faire venir à l’essai. On va attendre pour voir comment se passe cet essai et quelle est son adaptation », a-t-il indiqué, précisant qu’il avait été très bien accueilli. « Beto est satisfait. Les conditions de travail à Lille sont réunies pour pouvoir le faire progresser. Il est également ravi de la manière dont il a été accueilli là-bas, avec une grande sympathie », a-t-il confié. Les Lillois ont eux découvert un jeune joueur au profil atypique.

« Avant tout, Beto est un grand homme, avec une grande personnalité. Physiquement très fort, très rapide et technique, ce qui est rare pour un joueur de cette taille (1m94). C’est un diamant brut qui doit encore travailler, car il n’a pas connu de formation classique. Il est très bon dans le un contre un et très efficace face au but. Il est humble et travailleur, il n’a pas changé d’un iota depuis toute cette agitation. Il mérite ce qui lui arrive », nous a lancé M. Giovetti avant de lâcher une petite prédiction : « d’ici deux ou trois ans, on parlera de Beto dans l’Europe entière ». Le LOSC pourra juger sur pièces, sachant que, selon nos informations, d’autres clubs sont déjà à l’affût en Liga NOS, en deuxième division, à l’étranger aussi, en Angleterre, en Roumanie et à Chypre.