Thierry Henry va débuter sa carrière d’entraîneur à 41 ans là où tout a commencé : à Monaco. C’est ici que l’attaquant a débuté comme joueur dans les années 90. Depuis, il a décidé de se reconvertir comme coach. D’abord à la tête des jeunes d’Arsenal, il a rejoint le staff technique de la Belgique. Après une 3e place en Coupe du Monde, il est même monté dans la hiérarchie, passant de 3e à 2e adjoint de Roberto Martinez. Une belle réussite qui l’a poussé à prendre son envol. Il effectuera ses débuts à Strasbourg le week-end prochain dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1.

La reconversion et l’arrivée à Monaco du meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France a été saluée unanimement par ses collègues champions du monde 1998, à commencer par Franck Leboeuf sur les antennes de RMC. « Je suis très content de voir Thierry, pour le championnat de France… Il avait flirté avec ça à Bordeaux. Là, je trouve ça sympa avec Monaco, c’est symbolique. C’est là où il a démarré. Il a tout le crédit qu’il faut. On sait que l’effectif n’est pas assez bon avec Jardim, qui a déjà prouvé alors pourquoi Thierry Henry serait sur la sellette rapidement si ça ne fonctionne pas ? Même s’il ne réussit pas, au moins une année avec Monaco, jusqu’au prochain recrutement, il sera sans danger. C’est très intéressant de le voir travailler dans un club où il n’y a pas de grosse pression, sauf de la part des dirigeants. »

Henry contre Vieira lors de Monaco-Nice en décembre

Même son de cloche du côté de Christophe Dugarry, lui aussi consultant sur RMC. Il pense que Henry est facilité par le contexte monégasque. « Il connaît parfaitement le club, il est dans un environnement ultra-favorable, c’est très important. Ensuite, c’est un club qui a des moyens importants. Les caisses sont pleines. Et enfin, il y a de bons joueurs à fort potentiel dans cette équipe. (…) Il faut qu’il se lance, il faut y aller, c’est un super challenge », s’est-il enthousiasmé. Didier Deschamps lui ne s’est pas encore exprimé alors qu’il est au rassemblement de l’équipe de France mais nul doute que sa réaction sera particulièrement attendue. Pour rappel, les Bleus avaient battu la Belgique de Henry durant la Coupe du Monde. Les deux hommes avaient eu une belle accolade après la rencontre.

Sur France Info, Fabien Barthez a également tenu des propos élogieux à l’encontre du nouvel entraîneur monégasque. « Cela fait partie de son évolution. Il s’est formé. Je suppose que s’il n’a pas signé à Bordeaux, c’est qu’il avait ses raisons. Je ne suis pas du tout surpris qu’il signe à Monaco (...) Il connaît très très bien la maison. C’est un super mec qui a toujours le sourire, qui a toujours la bonne blague. Ce qui m’a toujours marqué chez Titi, c’est ce respect qu’il avait des anciens et de la hiérarchie, qui a fait que c’est devenu un des plus grands joueurs au monde. » Enfin, Christian Karembeu sur France Info a lui souligné le nombre de champions du monde 1998 reconverti comme coach. Ils sont 5 désormais. « Il y a eu Laurent Blanc et Didier Deschamps qui ont commencé. C’est très bien pour ces champions du monde qui reviennent à la maison-mère où ils ont commencé le football, qui est la Ligue 1. Il y aura aussi Patrick Vieira qui va essayer de faire bonne figure dans cette Ligue 1. On leur souhaite le meilleur à tous les deux. » Monaco-Nice se tiendra d’ailleurs le 8 décembre prochain.