C’est ce qui s’appelle des débuts en fanfare. Buteur et passeur décisif à Guingamp (3-0), Neymar a remis ça ce dimanche soir contre Toulouse (6-2). Pour sa première au Parc des Princes, le génie brésilien n’a en effet pas tardé pour inscrire son premier doublé sous ses nouvelles couleurs (avec en prime deux passes décisives). Un bilan qui lui a valu, sans surprise, un nouveau titre honorifique d’homme du match. Et si l’intéressé n’a pas voulu s’enflammer devant les caméras en zone mixte, ses coéquipiers se sont chargés de le faire à sa place.

A commencer par Layvin Kurzawa, auteur d’un magnifique retourné gagnant sur un corner tiré par... Neymar. « C’est un régal, c’est juste un régal de jouer avec lui. Pas que pour moi, mais pour touts les coéquipiers ». Un plaisir que ne boude pas non plus l’un des joueurs les plus créatifs du PSG, l’Italien Marco Verratti... que le Barça rêvait d’ailleurs d’associer avec le Brésilien. « Je pense que c’est un joueur qui te fait élever le niveau. C’est un joueur formidable. On a la chance de le voir ici. On a la chance de jouer avec lui. C’est une chose magnifique. C’est un joueur complet, il a tout. Il marque, il fait des passes décisives et fait des différences en un contre un. C’est pour ça qu’on aime le football, pour des joueurs comme ça », a-t-il indiqué.

Les Parisiens sous le charme de Neymar

Sous le charme, le Hibou n’est donc pas surpris de voir le Brésilien s’adapter aussi rapidement à sa nouvelle équipe. « Oui je savais. Déjà lors des premiers entraînements on voyait qu’il était en forme. C’est pour ça que c’est facile pour lui de s’adapter. Je pense aussi qu’il y a beaucoup de Brésiliens donc ça l’aide à être bien sûr le terrain. » Nouveau coéquipier de Neymar en attaque, Edinson Cavani y est lui aussi allé de son compliment. « C’est un champion. C’est un joueur qui est magique. Pour nous c’est très important de l’avoir ici. Nous voulons faire notre maximum pour le faire grandir et pour le faire gagner. »

Enfin, c’est un homme qui a eu l’habitude de voir l’ancien Blaugrana à l’oeuvre sur les terrains de Liga de conclure ce concert de louanges. « Le club a fait cet effort. C’est bon de l’avoir pour moi comme coach, pour Paris comme toute la France. En Espagne, j’ai joué contre lui, Messi, Ronaldo. Tu veux jouer contre ce genre de joueurs. Aujourd’hui, il y a plus de gens qui ont regardé le match dans le monde, donc qui ont vu Toulouse. C’est bon pour tout le monde », s’est félicité Unai Emery.