30. C’est le nombre de points qui séparaient le LOSC, deuxième avec 57 points, et l’AS Monaco, 17e avec 27 unités, avant leur match au stade Pierre-Mauroy ce vendredi soir comptant pour la 29e journée de Ligue 1. Alors que l’OGC Nice et le Toulouse FC s’étaient séparés sur un match nul (1-1), les deux formations s’affrontaient avec deux objectifs totalement différents. Les Dogues pouvaient en effet prendre dix points d’avance sur l’Olympique Lyonnais, troisième et qui affronte Montpellier dimanche, tandis que les Asémistes voulaient de donner encore un peu plus d’air et s’éloigner de la zone rouge. Pour cette rencontre, Christophe Galtier alignait le même onze de départ que lors de la victoire à Saint-Etienne le week-end dernier (0-1). De son côté, Leonardo Jardim optait également pour un 4-2-3-1 mais avec les titularisations de Glik, Aholou et Vinicius.

Au stade Pierre-Mauroy, les deux équipes se projetaient rapidement vers l’avant et le ballon passait d’un camp à l’autre. Après une accélération intéressante de Pépé (5e), l’AS Monaco répondait par l’intermédiaire de Rony Lopes, mais le Portugais trouvait Maignan sur son chemin (7e). Les Dogues restaient concentrés et se procuraient une énorme occasion. Trouvé par Ikoné, Bamba envoyait le ballon sur la frappe transversale (11e). Le public lillois n’avait pas le temps de souffler que les Asémistes étaient déjà à l’attaque. Après un nouvel arrêt de Maignan face à Rony Lopes (13e), Gelson Martins ne trouvait pas non plus le chemin des filets, le portier lillois restant vigilant encore une fois (15e). Dans ce match très plaisant, les joueurs de Christophe Galtier passaient encore une fois proche de l’ouverture du score. Si Bamba voyait sa frappe passer au-dessus (20e), Mendes manquait l’immanquable sur un service de Pépé (24e).

Mike Maignan en feu côté lillois... jusqu’au but de Vinicius !

Après plusieurs minutes un peu plus calme, la première période se terminait sur de nouvelles occasions lilloises. Sur un service de Celik, Bamba jaillissait mais manquait encore le cadre à bout portant (43e). Et juste derrière, Subasic sortait la frappe puissante de Pépé (45e). Au terme d’un premier acte mouvementé, les deux équipes étaient donc toujours dos à dos (0-0). Après la pause, les Asémistes ne laissaient aucun répit aux Dogues, mais Maignan continuait son show. Après avoir repoussé une lourde frappe de Golovin (48e), le gardien âgé de 23 ans détournait une tentative de Gelson Martins, positionné dans un angle fermé (49e). Le dernier rempart du LOSC était en feu et poursuivait son incroyable match puisqu’il sortait une nouvelle frappe du joueur prêté par l’Atlético de Madrid, cette fois-ci de la main droite (54e). Après ce début de seconde période compliquée, les joueurs de Christophe Galtier sortaient de leur moitié de terrain. Auteur d’un bon appé côté droit, Leao recevait le ballon et se présentait face à Subasic. L’attaquant du LOSC oubliait ses partenaires dans l’axe et voyait sa frappe être sortie par le gardien croate (60e).

Les locaux essayaient d’ouvrir le score mais manquaient toujours de précision. La tentative écrasée de Bamba était en effet captée par Subasic (68e). Et après plusieurs minutes sans un seul but, l’AS Monaco croyait ouvrir le score. Auteur d’une percée plein axe, Rony Lopes réalisait un joli lob face à Maignan mais son but était refusé pour une main sur le contre favorable (69e). Le temps passait, les deux entraîneurs multipliaient les changements, mais le public attendait toujours ce petit but. Servi plein axe par Araujo, Ikoné manquait sa reprise de volée (85e). Et alors qu’on se dirigeait vers un match nul, l’ASM trouvait la faille en fin de match. Après une frappe manquée d’Aholou, Vinicius héritait du ballon dans la surface. Le Brésilien réalisait alors un sombrero face à Fonté avant d’enchaîner avec un plat du pied imparable (90e, 0-1). Derrière, le LOSC ne revenait pas. Grâce à ce but très important, le premier du joueur de 23 ans, l’AS Monaco empochait les trois points pour passer à la 16e place. Invaincu en Ligue 1 depuis le 22 décembre (1-2 contre Toulouse), le LOSC chutait donc et laissait des points importants en route.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.