L’Olympique Lyonnais accroché par le Racing Club de Strasbourg (1-1), la 25e journée ne baissait cependant pas son rideau. Avant le dernier match du week-end entre le LOSC et l’Olympique de Marseille (21h, à suivre sur notre live commenté), deux matches se jouaient à 17h. Dans le Finistère, le Stade Brestois 29 (13e, 30 pts) recevait l’AS Saint-Etienne (16e, 28 pts) en pleine tempête. Avec la tempête Dennis, le vent était omniprésent et la pluie n’était pas loin non plus. Et justement, les Verts devaient eux sortir de leur propre tempête puisqu’ils restaient sur trois défaites de suite en championnat. Après trois matches sans succès, le SB29 voulait aussi se donner un peu d’air. Et sur la pelouse, les joueurs de Claude Puel prenaient rapidement l’eau. Après une grosse occasion pour Belkebla, les Brestois ouvraient le score devant leur public.

Sur un centre de Grandsir venu de la gauche, Lasne s’appliquait et ajustait Ruffier de l’intérieur du pied au second poteau (20e, 1-0). Dans un match où les deux équipes mettaient de l’agressivité, les visiteurs n’arrivaient pas à répondre avec des occasions franches. Les locaux n’en avaient pas non plus énormément mais le score changeait encore. Perraud centrait devant le but pour Charbonnier qui envoyait le cuir au fond des filets (38e, 2-0). Et le cauchemar n’était pas fini pour l’ASSE. Lancé dans la profondeur, Cardona s’amusait avec Saliba et Ruffier pour enfoncer le clou (43e, 3-0). Une réaction stéphanoise était donc attendue après la pause et elle arrivait. Bien servi par Diony, Bouanga réduisait l’écart mais un hors-jeu était signalé (48e). Mais l’ancien joueur de Nîmes marquait encore derrière.

Les Verts se sont réveillés trop tard

Pour une main de Chardonnet sur un tir de Boudebouz, l’arbitre accordait un penalty aux Verts. Bouanga le transformait (54e, 3-1). Beaucoup plus séduisants dans ce second acte, les hommes de Claude Puel poussaient mais Larsonneur sortait un bel arrêt devant le buteur stéphanois (62e). Cependant, le portier brestois devait s’incliner une seconde fois. Diony se jouait de Perraud et plaçait une frappe à ras de terre pour marquer (69e, 3-2). Voyant son équipe en difficulté, Olivier Dall’Oglio opérait alors quelques changements. Et ses hommes se reprenaient en fin de match pour tenir ce résultat. Le SB29, après une deuxième période compliquée, s’imposait 3-2 face à l’AS Saint-Etienne. Un résultat positif pour le club breton qui reste treizième mais prend sept points d’avance sur la zone rouge. Une zone rouge qui n’est plus très loin pour la formation du Forez, toujours seizième à deux points de Dijon (18e).

Troisième du championnat de France, le Stade Rennais se déplaçait lui à Reims, douzième. L’objectif était simple pour les Rennais : s’imposer pour conforter leur place sur le podium. Les Rémois, de leur côté, pouvaient basculer dans la première partie de tableau en cas de succès. Mais en ce dimanche après-midi, les deux formations nous offraient une première période pas très intéressante. Dans le jeu, les joueurs de David Guion montraient de bonnes choses mais les visiteurs, comme souvent, faisaient preuve de solidité sur le plan défensif. C’est en deuxième période que le public vibrait. D’abord sur une frappe de peu à côté de Doumbia (52e), et ensuite sur un penalty. Dans sa surface, Da Silva retenait en effet Touré... L’attaquant malien se présentait alors face à Mendy et ouvrait le score (72e, 1-0). Dos au mur, les Rennais n’arrivaient pas à égaliser et s’inclinaient. Reims grimpe ainsi à la huitième place, alors que le SRFC peut perdre sa troisième place ce soir en cas de succès du LOSC.

Les résultats de 17h :

- Brest 3-2 Saint-Etienne : Lasne (20e), Charbonnier (38e), Cardona (43e) ; Bouanga (54e s.p), Diony (69e)

- Reims 1-0 Rennes : Touré (72e s.p)