Nouvelle journée de Ligue 1 après les matches en milieu de semaine. À l’occasion de la 24e journée de Ligue 1, Angers et le LOSC s’affrontaient ce vendredi soir au Stade Raymond-Kopa. Sur une série de quatre matches sans succès, dont une élimination aux tirs au but face au Stade Rennais fin janvier, le SCO (13e, 30 pts) voulait retrouver la victoire face aux Dogues. Mais ces derniers étaient en confiance après deux succès de rang en championnat. Les visiteurs souhaitaient d’ailleurs revenir à hauteur du SRFC, actuellement troisième. Pour glaner les trois points, Stéphane Moulin optait notamment pour une défense à cinq. Christophe Galtier, lui, gardait le même onze de départ que le dernier match, en 4-4-2 à plat.

Dans un premier temps, les deux formations tentaient de mettre en place leur jeu avec un rythme assez bas. Renato Sanches allumait la première mèche sur coup-franc, sans cadrer (4e), et Alioui lui répondait également sur coup de pied arrêté (8e). Mais sur son deuxième ballon, Osimhen débloquait déjà la situation. Lancé dans la profondeur par Bamba, Osimhen lobait tranquillement Butelle. Le but était d’abord refusé pour un hors-jeu mais avec l’aide de la VAR, M. Bastien l’accordait (14e, 0-1) ! L’attaquant nigérian, trouvait une seconde fois, était même tout proche du doublé mais Butelle s’imposait cette fois-ci (18e). Les vingt-deux acteurs nous offraient un match intéressant et Alioui croisait un peu trop sa frappe (20e). Mais derrière, le rythme redescendait considérablement. Seul Manceau passait tout près de l’égalisation du bout du pied (31e).

Victor Osimhen sorti sur blessure, Renato Sanches buteur

Après une frappe de Mangani pas dangereuse (38e), l’arbitre de la rencontre renvoyait donc tout le monde aux vestiaires sur ce score à l’avantage des Lillois. Après la pause, les Angevins n’arrivaient pas vraiment à créer le danger, alors que les Dogues cherchaient eux à marquer le but du break. Trouvé par Bamba, Rémy n’accrochait pas le cadre (51e). Les joueurs de Christophe Galtier ne lâchaient pas, mais l’attaquant français (57e) voyait cette fois-ci son tir enroulé passer de peu à côté, et Osimhen manquait lui sa reprise de la tête (59e). De l’autre côté du terrain, les locaux réclamaient un penalty pour une main de Gabriel mais M. Bastien ne bronchait pas (68e). Et finalement, dans une deuxième période assez ennuyante, les Dogues inscrivaient un second but.

En contre-attaque, Luiz Araujo décalait Renato Sanches sur la gauche. Le Portugais rentrait dans la surface, se mettait sur son pied droit et plaçait une belle frappe qui surprenait Butelle, totalement impuissant (75e, 0-2). Le but du 3-0 n’était pas loin ensuite mais Osimhen tombait sur le gardien angevin. Le Nigérien, lui, devait ensuite sortir sur civière suite à une blessure musculaire, et la recrue Gaitan prenait sa place (80e). Dos au mur, les hommes de Stéphane Moulin tentaient de réagir mais ça ne donnait pas grand-chose. Santamaria était tout de même l’auteur de la première frappe cadrée du SCO à la 88e minute. Dans le temps additionnel, Xeka (90e+1) et Bamba (90e+4) rataient le cadre et n’aggravaient pas le score. Le LOSC s’imposait donc 2-0 et rejoignait le Stade Rennais, qui sera opposé au Stade Brestois 29. Le SRFC n’aura pas vraiment le droit à l’erreur.