Il faut sauver le soldat Mario Balotelli. Cet été, l’Italien a vécu un été particulièrement agité. Courtisé fortement par l’Olympique de Marseille qui voulait en faire son grand attaquant, l’ancien joueur de Manchester City, qui avait séché la reprise à Nice, est finalement resté chez les Aiglons après de longues semaines de tractations. Au micro d’OGCN TV, Super Mario avait expliqué son choix. « Pour être honnête, à la fin de la saison dernière, j’avais l’intention de partir. Le président et le club le savaient. J’ai choisi de rester ici parce que l’ambiance a toujours été bonne ici. Ma vie ici, le club, mes coéquipiers : tout est bien ici. Je me suis toujours très bien senti ici. J’ai encore un an de contrat ici donc finalement, j’ai décidé de rester. C’est ma décision, tout d’abord, parce que personne ne me dit ce que je dois faire. Je fais comme je le sens et comme je veux. Toujours dans le respect de chacun mais la décision finale concernant ma carrière me revient toujours ».

Une fois sa décision prise et assumée, le joueur né en 90 a dû attendre le 31 août dernier avant de retrouver les pelouses de Ligue 1. En effet, le natif de Palerme était suspendu lors des trois premières journées du championnat de France. Il avait fait son grand retour à l’occasion du déplacement à l’OL. Clairement en manque de rythme, ce qui était logique, Balotelli avait livré une prestation moyenne durant 75 minutes. Mais ses coéquipiers comme son entraîneur étaient ravis de le revoir. Patrick Vieira avait confié : « Je l’ai trouvé très bien physiquement. Il n’est pas encore bien pour jouer 90-95 minutes. Mais les 70 minutes où il a été sur le terrain ont été très importantes pour l’équipe, pour le groupe. Il faudra qu’il continue à travailler car il n’est pas encore à 100% (...). Mario, il nous a fait beaucoup de bien. Sa présence, le fait qu’il râle tout le temps, son envie de gagner, je pense qu’il a transmis le fait de vouloir gagner aux joueurs, à l’équipe. Mario, c’est un joueur important ».

Les malheurs de Mario Balotelli

Dans la foulée, il a rejoint la sélection italienne pour le rassemblement du mois de septembre. Mais là encore, cela ne s’est pas très bien passé pour lui. Titulaire en UEFA Nation League face à la Pologne (1-1), Super Mario a été tout simplement transparent. Ce qui n’a pas échappé à la presse transalpine. La Gazzetta dello Sport, Tuttosport et le Corriere dello Sport ont tous pointé son manque de rythme et de volonté face aux Polonais. Un avis qu’a partagé Roberto Mancini. « Balotelli doit retrouver sa condition physique », avait-il affirmé. Et si l’attaquant espérait se racheter, il a finalement été écarté par son sélectionneur national pour le match face au Portugal. Comme si cela ne suffisait pas, le Transalpin est revenu blessé à Nice (il était touché aux adducteurs, ndlr). En conférence de presse, Vieira avait évoqué ce sujet. « Il est rentré tard hier soir (mardi, ndlr), il n’a pas pu s’entraîner avec nous aujourd’hui, il est resté en récup’, avec le docteur et les kinés. Il a ressenti quelque chose aux adducteurs ». Absent face à Rennes (5ème journée), Balotelli a joué 90 minutes contre Montpellier (défaite 1-0) le 22 septembre. Et là encore, ça n’a pas été fameux.

Son coéquipier Dante n’a d’ailleurs pas manqué de le pointer du doigt. « C’est à lui de prendre ses responsabilités devant. Après, s’il est moins bien physiquement, on le sait. C’est à lui de travailler pour s’améliorer. À un moment donné, c’est à lui de prendre les choses en charge. Après il ne faut pas dire que si l’équipe était moins bien, c’est pour ça qu’il ne dégage pas ses vraies qualités... Non ! Il y a aussi des moments où l’équipe était moins bien mais j’ai aussi défendu, donc voilà. Après, il faut qu’on s’autocritique, qu’on se remette en question ». Et l’international italien devra patienter avant d’apporter une réponse sur le terrain comme l’a indiqué son coach. « Les derniers examens ont révélé que Mario souffre d’un traumatisme aux côtes. Il ne participera pas au déplacement à Nantes (mardi). Il n’a pas été bon. On sait qu’il lui faudra du temps pour revenir à son meilleur niveau physique ». Après la saga estivale sur son mercato mouvementé, Nice assiste à un nouveau feuilleton en ce début de saison avec les malheurs de Mario Balotelli. La suite au prochain épisode...