Bruno Genesio garde confiance. Disposant d’un secteur offensif pourvu en quantité et en qualité, le technicien rhodanien doit tenter de résoudre le manque d’efficacité qui frappe son équipe. Un mal qui dure...Jeudi dernier en conférence de presse, le coach de l’OL avait avoué qu’il travaillait avec ses équipes pour régler ce problème. « On fait beaucoup de travail devant le but. C’est aussi un problème d’agressivité. Il en faut pour être efficace devant le but. Il faut avoir envie d’aller dans la surface, d’aller marquer, avoir plus d’envie que son adversaire sur des centres notamment. C’est ce qu’il nous manque… » Cela manque effectivement à des éléments comme Nabil Fekir ou Memphis Depay, un peu plus dans le dur actuellement.

En revanche, dans cette période où l’OL n’est pas assez tueur face aux buts, les pensionnaires du Groupama peuvent compter sur Bertrand Traoré. Si tout n’est pas parfait dans son jeu, le Burkinabé est l’un des hommes en réussite chez les Gones. Il a marqué les buts lyonnais lors des deux derniers matches. Le premier mardi dernier lors de l’élimination en Coupe de la Ligue face à Strasbourg (défaite 1-2). Lancé à la mi-temps, Traoré avait fait une bonne entrée en jeu et avait trouvé la mire sur l’un de ses premiers ballons. Son deuxième but a été marqué vendredi face au Stade de Reims en Ligue 1 (1-1). Suite à une combinaison avec Dembélé et Depay, il avait trouvé le chemin des filets d’une frappe légèrement déviée par Konan (70e).

Traoré marque plus mais doit gagner en lucidité

Mais outre son but, il a été l’un des Lyonnais les plus dangereux. En première période, l’arbitre lui a refusé un but pour un hors jeu plus que limite. En deuxième période, il a été accroché par Abdelhamid dans la surface. Malgré cela, l’arbitre n’a pas sifflé pénalty. Sans cela, Bertrand Traoré aurait pu finir avec au moins un but de plus comme l’a indiqué Bruno Genesio en conférence de presse hier. Son coach en a profité pour décrypter son évolution. « Bertrand est efficace, il le montre à chaque fois que je fais appel à lui. C’est plutôt bien, ça montre que la concurrence fait effet et que j’ai beaucoup de joueurs offensifs de qualité à ma disposition ». Avec 6 buts au compteur (1 assist), le footballeur âgé de 23 ans est le co-meilleur buteur de son équipe en Ligue 1 avec Houssem Aouar. Toutes compétitions confondues, il en est à 9 réalisations. Il est en avance sur ses temps de passage de l’an dernier où il en était à 6 buts au même stade de la saison.

Pourtant, Bruno Genesio l’a envoyé faire un tour sur le banc à quelques reprises cette année notamment lors du match aller à Manchester City, ce qui avait frustré Traoré. Ses mauvais choix, le fait qu’il force parfois trop les tirs ou qu’il ne fasse pas le travail défensif, sans oublier la forte concurrence en attaque, sont autant de raisons qui ont poussé son coach à le sortir du onze. Parfois inconstant, Bertrand Traoré doit gagner en régularité et être plus lucide comme l’a avoué l’entraîneur de l’OL quand on lui a demandé si son joueur devait plus oser face aux buts. « Non parce qu’il ose frapper au but. Au contraire, des fois je lui dis qu’il y a des passes à faire ! Il faut être capable d’avoir la lucidité de faire une passe parce que c’est le jeu et plus juste ». Perfectible, l’ancien de l’Ajax Amsterdam est capable de sortir de belles prestations comme de passer à côté de ses matches. Espérons pour les Gones qu’ils pourront compter sur la meilleure version de Bertrand Traore en 2019 !