Dimitri Payet est de retour. Le Réunionnais réalise une saison pour le moins impressionnante avec l’Olympique de Marseille, où il a réussi à se remettre tout le monde dans la poche. « Il est dans un bon moment, un grand état d’esprit. Ça démontre combien on a souffert durant son absence de quatre matches (après son carton rouge reçu face à Montpellier). L’équipe a besoin de ce type de leader charismatique du jeu », confiait son entraîneur André Villas-Boas début décembre.

Du haut de ses 32 ans, il est donc l’un des principaux artisans de cette première partie de saison plutôt réussie de l’équipe phocéenne, confortablement installée à la deuxième marche du classement de Ligue 1. Sur le côté gauche, il n’hésite pas à prendre en main l’animation offensive des Marseillais, et affiche déjà cinq buts et trois passes décisives en championnat. Beaucoup réclament déjà un retour en Equipe de France pour l’ancien de West Ham. Et ce samedi, l’Equipe dévoile de nouvelles informations sur la situation du joueur.

Besiktas a déjà frappé à la porte

Celui qui s’épanouit sous les ordres d’André Villas-Boas n’est effectivement pas sûr de rester à l’Olympique de Marseille. Le journal explique que le joueur est bien dans la ville du sud de la France, et qu’une qualification en Ligue des Champions pourrait le convaincre encore plus de continuer l’aventure, mais qu’il y a aussi l’aspect financier à prendre en compte. Son contrat actuel expire en 2022, mais une prolongation n’est aujourd’hui pas possible compte tenu des finances du club pour celui qui touche un salaire conséquent (600.000€ brut par mois selon le média).

L’Equipe ajoute ainsi qu’il est tout à fait possible que le joueur aille chercher un dernier contrat dans une destination un peu plus exotique, et Besiktas se serait déjà manifesté de façon concrète. L’été dernier déjà, des clubs étaient déjà venus aux nouvelles, mais Payet avait confié qu’il n’avait même pas réfléchi à un départ. La donne pourrait donc être différente dès le mois de juin prochain.