Les temps changent au Paris Saint-Germain. Habitué aux recrutements clinquants, le club de la capitale a décidé de changer son fusil d’épaule cet été avec un mercato pour étoffer son effectif. Pablo Sarabia (27 ans) s’inscrit dans cette logique. L’ancien du Séville FC est un véritable couteau suisse, capable d’évoluer en attaque ou au cœur du jeu. Cela tombe bien, l’entraîneur allemand est particulièrement friand de ce type de profil, lui qui demande de la polyvalence à ses joueurs.

Recruté pour 18 M€, l’Espagnol met déjà tout le monde d’accord au PSG, à commencer par Thomas Tuchel, qui semble conquis : « Pablo est vraiment impressionnant. Il court, avec et sans ballon. Son jeu sans ballon est un modèle, avait confié l’entraîneur parisien à l’issue de la victoire contre Rennes. Il donne beaucoup d’intensité et n’arrête pas défensivement. » Justement, face au Stade Rennais, à l’occasion du Trophée des champions (2-1), le natif de Madrid était positionné dans le couloir droit. S’il est apparu un peu timoré en début de rencontre, il est monté en puissance au fil des minutes. Et le milieu offensif a montré une partie de son talent, notamment sur son entente avec Kylian Mbappé qui laisse présager une belle association.

Un véritable concurrent à Di María ?

Auteur de 13 réalisations et 13 passes décisives la saison dernière, l’Ibère était impliqué dans 41 buts avec les Blanquirrojos. Des statistiques qui dresse son profil, Sarabia est un véritable joueur d’équipe, toujours prêt à donner le maximum pour le collectif. Tuchel réclamait des éléments « travailleurs et fiables » pour le prochain exercice, il pourrait bien l’avoir trouvé avec le joueur formé au Real Madrid. Régulier tout au long de la préparation des Rouge et Bleu, celui qui n’a jamais été appelé en sélection a déjà délivré deux offrandes, notamment un modèle du genre pour Mbappé contre Rennes, pour une réalisation. Sur le terrain, Sarabia se fond dans le collectif et envoie des signaux forts à ses concurrents : travail, abnégation, justesse tactique et sens du sacrifice. Ce qui n’est pas pour déplaire à son entraîneur : « Je suis très heureux qu’il soit là. Il est fiable, il se sacrifie pour l’équipe. C’est super que notre attaquant déclenche le contre pressing, c’est ce qu’on veut, ce qu’on attend de lui. C’est bien qu’il soit ici. »

Alors que le PSG s’attend à une saison éprouvante, Pablo Sarabia aura forcément sa chance avec l’enchaînement des matches. Au point de s’intégrer durablement dans le onze de départ ? Peut-être. Si l’Espagnol devrait profiter du retour tardif d’Ángel Di María pour continuer à prendre ses marques, il est déjà la recrue la mieux intégrée du mercato parisien comme il l’a confié en conférence de presse samedi, avant l’ouverture du Championnat contre Nîmes : « Mon adaptation s’est bien passé. Je m’entends très bien avec mes coéquipiers. Je n’ai pas de peur de rejoindre une équipe comme le PSG. Je veux donner le plus possible pour l’équipe ! ». Et le nouvel élément offensif du club parisien ne manque pas d’ambition : « Mon premier objectif c’est de gagner la confiance du club et de Paris dans son ensemble pour tout donner à chaque match. Si je suis titulaire je serais content, si je sors du banc j’essayerais de tout donner pour apporter un plus ! ». La concurrence s’annonce féroce cette année mais s’il réitère les performances et l’attitude qu’il a laissé entrevoir durant la préparation, il sera à coup sûr l’une des révélations de cette équipe.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10