Le poste de gardien est quelque chose de très problématique depuis l’arrivée de Qatar Sport Investment (QSI) au Paris Saint-Germain en 2011. Dans un premier temps, Nicolas Douchez arrivait pour être numéro 1, finalement Salvatore Sirigu arrivait plus tard et lui prenait la place. Ensuite, c’est Alphonse Areola, revenu de prêt qui récupérait le poste. Kevin Trapp, l’Allemand, jouait aussi à son tour, mais était finalement poussé vers un prêt puis vers un transfert direct à Francfort cet été.

On se disait donc que cette année était la bonne pour Alphonse Areola et surtout pour la stabilité. Mais finalement il n’en sera rien puisqu’en toute fin de mercato, les dirigeants du Paris SG changeaient tout en recrutant Sergio Rico comme numéro deux et en échangeant Keylor Navas (transfert) et Alphonse Areola (en prêt) avec le Real Madrid. Les deux formations vont d’ailleurs se retrouver ce mercredi pour le compte de la première journée de la Ligue des Champions (rencontre à suivre sur notre live commenté).

Il en veut à Thomas Tuchel

Et le Titi Parisien a la rancune tenace si on en croit les informations de L’Équipe en ce lundi matin. En effet, le gardien champion du Monde avec les Bleus de Didier Deschamps en 2018 n’a pas du tout aimé l’attitude de Thomas Tuchel cet été. D’abord, l’Allemand lui aurait laissé entendre qu’il allait être numéro 1 avant que le technicien ne se ravise et laisse planer le doute après la défaite contre Rennes (1-2). Areola, qui espérait, s’il était amené à partir, rejoindre l’Angleterre, sait que le mercato est terminé dans le Royaume et donc qu’il est peu probable qu’il s’en aille.

Mais ce n’est pas la volonté de Leonardo, revenu en tant que directeur sportif cet été. En effet, le Brésilien compte recruter un numéro 1 et il y arrivera même s’il échoue à recruter Gigio Donnarumma (AC Milan). Thomas Tuchel valide l’idée de recruter à ce poste qui émane de Leonardo et autorise une visite médicale pour Areola le 31 août. Après avoir eu Zinedine Zidane, qui lui a garanti du temps de jeu, et après avoir hésité, il rallie finalement la capitale espagnole. Avec une rancoeur envers le PSG et Thomas Tuchel.