Pour Leonardo c’est un fait, il y a trop de négativité autour du Paris Saint-Germain à l’heure d’aborder le choc contre le Borussia Dortmund en huitième de finale de la Ligue des Champions. C’était le sens de sa sortie médiatique à l’issue de la rencontre face à l’OL dimanche soir. La presse exercerait donc une pression négative. Mais le directeur sportif a oublié d’ajouter que si la presse s’inquiétait avant ce genre de rencontres, c’est aussi parce que le PSG avait prouvé qu’il était capable du pire.

Et cet aspect, l’entraîneur Thomas Tuchel ne l’a pas écarté durant sa conférence de presse, où il lui a été demandé s’il était d’accord avec Leonardo. « On peut dire que c’est aussi notre faute, car l’histoire du PSG est un peu comme ça, avec les matches contre le Barça, le Real et Manchester United l’année dernière. On a perdu ce match-là l’année dernière et à cause de ça on ne peut peut-être pas attendre que tout le monde soit super positif », a-t-il lancé, non sans raison. Tuchel ne se place pas en position de faiblesse pour autant. « Ça ne change rien pour moi, je suis avec l’équipe chaque jour et on est heureux d’être en 8e de finale. On est reconnaissant de jouer la Ligue des Champions avec un effectif compétitif ».

Thomas Tuchel reste malgré tout sur la ligne édictée par Leonardo dimanche soir. Pas de pression supplémentaire et pas une question de vie ou de mort sur un match. « On doit accepter le contexte. J’ai dit après MU, les gars on va réessayer encore. C’est comme ça. Vous pouvez attendre. C’est comme avec les joueurs de tennis qui recommencent. Federer, il n’a pas toujours gagné Wimbledon. Mais maintenant, on a l’impression qu’il a toujours gagné, mais avant il a essayé, essayé, essayé. Nous sommes là, nous sommes confiants, on s’est amélioré, on a un bon groupe. Honnêtement, je suis très heureux que nous soyons là et je suis reconnaissant d’avoir cette responsabilité. » Malgré tous les efforts fournis pour communiquer une sérénité allant au-delà du résultat, le PSG sait que sa saison sera jugée ratée s’il ne passe pas l’obstacle Dortmund.