L’attaque du Paris Saint-Germain repose aujourd’hui sur deux joueurs : Neymar et Angel Di Maria. Depuis le 25 août et le match face à Toulouse (4-0), le club de la capitale doit en effet gérer avec précaution les absences de Kylian Mbappé et d’Edinson Cavani. Le premier a été victime d’un claquage, tandis que le second a été touché à la hanche. Revenu sur les terrains le week-end dernier contre Bordeaux (1-0), Mbappé pensait en avoir terminé avec son premier gros pépin physique. Il n’en est rien. Douteux face à Galatasaray, l’international tricolore (dont la présence au rassemblement des Bleus reste incertaine) a été préservé pour le match de demain face à Angers. Présent face aux médias, Thomas Tuchel a expliqué pourquoi.

« Il faut du temps pour traiter la cicatrice. Je n’ai pas parlé avec Didier (Deschamps) jusqu’à aujourd’hui. Ce sont des informations d’hier et d’aujourd’hui. On pourra donner des informations plus tard. Il se sent libre (de ses mouvements), mais on a cette petite réaction. Et quand il sent ça, il n’est pas libre et ça influence son jeu. Si on fait un traitement pour quelques jours, ce sera comme avant Bordeaux où il était totalement prêt. Il a montré à l’entraînement et à Bordeaux qu’il est capable de faire beaucoup de sprints », a-t-il déclaré en conférence de presse, avant d’enchaîner sur le cas d’Edinson Cavani.

Tuchel ne sait toujours pas quand Cavani rejouera

À l’instar de Mbappé, l’Uruguayen s’est blessé face à Toulouse. Mais contrairement au natif de Bondy, El Matador n’est toujours pas réapparu sur les pelouses de Ligue 1, alors qu’un come-back face au Real Madrid le 18 septembre dernier avait été évoqué. De quoi relancer le débat sur sa condition physique, notamment en raison de son âge et de ses récentes blessures à répétition. Un débat qui n’est pas près de s’arrêter puisque Tuchel a confié qu’il était encore dans le flou vis-à-vis d’une date de reprise de son attaquant. Et pour cause, l’Allemand a confié que son numéro 9 avait participé à tous les entraînements, mais qu’il a demandé à ne pas jouer.

« Honnêtement, je ne sais pas avec Edi. Il a fait l’entrainement hier avec nous. Il a aussi fait ceux avant et après Bordeaux. Il a fait tous les entraînements. Pas de douleur, mais il m’a dit qu’il ne se sentait pas à 100%. Il est à 90%. On a décidé de ne pas prendre de risque. Comme pour demain. Il n’a pas de douleur, mais il ne se sent pas libre. En tant qu’attaquant, il ne doit pas avoir à penser à ça (quand il joue). On doit attendre aujourd’hui pour savoir si c’est le moment de prendre un risque ou si on attend dix jours (la trêve internationale) pour Nice ». Suspens.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10