L’OGC Nice est embarqué dans un projet ambitieux depuis la prise de commande du géant Ineos, en témoigne l’arrivée, entre autres, de Kasper Dolberg. Mais le club azuréen n’a pas forcément besoin de chercher ailleurs ce qu’il possède déjà au sein de son centre de formation. À 17 ans, Pedro Brazão est l’un si ce n’est le plus gros talent de la génération 2002 du centre de formation de Nice et son dossier est donc des plus importants. Cet ailier explosif, qui sort de très grosses performances en Nationale 3, dispose possède une cote élevée en Europe.

Garçon réfléchi, le milieu offensif, capable de grosses différences, n’a jamais caché son attachement et sa volonté de s’imposer au GYM. Mais avec un souhait : disposer d’un projet sportif clair à moyen terme. Or, en l’état, il n’apparaît pas distinctement. Le fait de ne n’avoir participé à aucun match avec le groupe professionnel cette saison ne l’a pas éclairci. La saison passée, il était apparu avec l’équipe première en entrant en jeu contre Caen. Une entrée qui avait été remarquée. Mais à force d’attendre qu’une nouvelle chance se présente, le joueur ne peut ignorer les différentes solutions qui s’offrent à lui.

Leonardo aimerait en profiter

Son entourage scrute donc le marché et reçoit les sollicitations des plus grands clubs européens : PSG, Liverpool, Bayern Munich ou le FC Barcelone, pour ne citer qu’eux. Pedro Brazão était déjà courtisé par des clubs européens avant la signature de son premier contrat professionnel avec l’OGC Nice, qui le lie jusqu’en 2022. Si le Paris Saint-Germain possède un centre de formation qui sort chaque année de nouveaux jeunes prometteurs, à l’image de la cuvée actuelle avec Adil Aouchiche ou Tanguy Kouassi, la direction francilienne n’hésite plus à aller piocher des espoirs un peu partout en Europe pour les intégrer dans son équipe professionnel. Mitchel Bakker, arraché des mains de l’Ajax Amsterdam, en est le parfait exemple.

Surclassé et titulaire avec la sélection portugaise U19, Brazão suscite un véritable engouement chez plusieurs cadors européens. Aujourd’hui, selon nos informations, les plus chauds sont le PSG et Liverpool, qui sont entrés en contact avec l’entourage du joueur, représenté par un cabinet d’avocats. La balle est donc dans le camp niçois, qui va devoir réfléchir sur la stratégie à mettre en place si le club azuréen souhaite conserver et faire définitivement éclore son joueur avec l’équipe première.