Les dirigeants du Paris-Saint-Germain n’ont pas attendu la double confrontation de leur équipe en Ligue des Champions (1-2, 2-0 contre le Borussia Dortmund en 8e de finale) pour se mettre en quête d’un nouvel entraîneur en vue de la prochaine saison. S’ils avaient diagnostiqué les limites de Thomas Tuchel, les dirigeants parisiens aimeraient mettre fin à leur collaboration à l’issue de cet exercice, quand bien même il réaliserait un excellent parcours en Ligue des Champions, qui lui aurait offert des garanties supplémentaires. Cette option n’aura vraisemblablement pas lieu. Le technicien allemand a plus de chances de quitter le PSG et un septième entraîneur sous l’ère qatarienne devrait être nommé.

À ce jour, aucune hiérarchie dans les priorités ne semble avoir été totalement arrêtée, mais un nom se dégage, tout de même, puisque son entourage et lui-même ont directement été contactés. Il s’agit de Massimiliano Allegri (52 ans), actuellement libre de tout contrat et qui souhaite reprendre du service dès la saison prochaine. L’ancien entraîneur de la Juventus, qui a quitté le club piémontais après avoir remporté cinq titres de Champion d’Italie de rang, avait décidé de prendre une année de congés. À Paris, son profil plaît fortement à Leonardo. En interne, certains estiment que ses compétences tactiques dessinent un précieux avantage et que son appétence pour la victoire déteint sur le vestiaire.

Leonardo en parle déjà à certains agents

Depuis qu’il est au courant de l’intérêt que lui porte le PSG, il confie en privé ne pas y être insensible du tout, au contraire. Mi-fevrier, interrogé sur son avenir, il avouait, lors d’une conférence de presse : « tout est possible dans le football. Notre travail est très difficile, car tout peut rapidement changer. » Depuis, le contact établi entre Leonardo et Giovanni Branchini (l’agent d’Allegri), a amorcé un nouveau virage dans la réflexion du manager. Qui veut profiter de l’arrivée d’un technicien qu’il connaît bien pour dessiner le futur visage du PSG.

Pour certains joueurs, l’arrivée potentielle d’Allegri pourrait changer la donne. On pense par exemple à Thiago Silva, qui a connu l’entraîneur italien à l’AC Milan. Les deux hommes ont d’ailleurs récemment échangé. De quoi relancer l’hypothèse d’une prolongation de contrat ? De son côté, Leonardo assure aux entourages des jeunes pousses du club, comme Tanguy Kouassi ou Adil Aouchiche, qu’ils entreraient parfaitement dans le projet mis en place, et cite bien Allegri comme le possible futur coach. Les prochaines semaines permettront d’y voir plus clair.