« Je m’entraîne dur. Je reste deux heures après les entraînements pour essayer de travailler mes passes et ma finition. Je touche au but. Je suis impatient de pouvoir exprimer pleinement mon potentiel et montrer au monde ce dont je suis capable. (...) En janvier, je serai prêt à partir en prêt et à faire profiter une autre équipe de mes talents et voir ce que je peux faire pour la deuxième partie de la saison ». Il y a quelques jours, en marge d’un rassemblement avec la sélection des États-Unis, Timothy Weah (18 ans) ouvrait la porte à un départ en prêt en janvier dans les colonnes de Sports Illustrated.

Après quelques apparitions en Ligue 1 en début de saison (2 apparitions, 1 but), l’attaquant, qui avait repoussé plusieurs offres de prêt cet été, a vu les Mondialistes revenir, Éric Maxim Choupo-Moting débarquer lors du dernier jour du mercato. Résultat, son utilisation par Thomas Tuchel, qui avait souligné ses qualités lors du stage de préparation estivale à Singapour, s’en est vue réduite. Le fils de Mister George, sous contrat jusqu’en juin 2020, entend profiter du marché hivernal pour trouver du temps de jeu ailleurs.

Strasbourg et Amiens à l’affût, mais pas que...

Le club de la capitale est d’accord sur le principe, afin de lui permettre de poursuivre sa progression. Le RC Strasbourg, déjà intéressé par l’attaquant du Paris SG cet été, est toujours à l’affût comme l’expliquait récemment France Football. Selon nos informations, Amiens s’est également positionné pour accueillir le jeune Parisien. Néanmoins, d’autres écuries ailleurs en Europe tentent de faire changer la donne.

Toujours d’après nos informations, le VfB Stuttgart et le Bayer Leverkusen, séduits par son potentiel, sont eux aussi venus aux renseignements ces derniers jours, tout comme des écuries de Championship en Angleterre et de Süper Lig turque. Pour l’heure, la Ligue 1 est la destination privilégiée par l’international américain (8 sélections, 1 réalisation) et son entourage pour cet hiver. L’heure du choix se rapproche donc pour Timothy Weah.