On aurait bien aimé voir la réaction d’Adrien Rabiot en apprenant la blessure de Marco Verratti. Si la durée de l’indisponibilité du petit Italien est encore inconnue, l’entraîneur Thomas Tuchel semble très pessimiste et pense déjà au fait qu’il devra faire sans lui pour le match aller face à Manchester United prévu le 12 février prochain. Et avec un Rabiot mis au placard par la direction, un Lassana Diarra plus proche de la résiliation que d’une titularisation, voilà Thomas Tuchel dépourvu de milieu de terrain de métier pour les prochaines semaines, en attendant l’issue d’un mercato hivernal bien mal engagé à une grosse dizaine de jours de sa fermeture.

Alors Thomas Tuchel tente des choses. Contre Amiens, il avait terminé la rencontre avec un improbable duo Bernat-Alves en guise de récupérateurs. La prestation du Brésilien l’avait d’ailleurs satisfait et contre Guingamp il l’a de nouveau installé à ce poste pour épauler Verratti puis Draxler après la sortie de l’Italien. Après Marquinhos à plusieurs reprises durant la première partie de saison, c’est donc Dani Alves qui est considéré comme l’une des moins mauvaises solutions en attendant mieux.

Tuchel compte les solutions, Mbappé attend lui aussi un renfort

En conférence de presse, Thomas Tuchel s’est montré élogieux envers Dani Alves, avant de faire le décompte des solutions dont il disposait dans l’entrejeu. « Dani Alves a été exceptionnel avec sa mentalité, son énergie, sa capacité à jouer court, vite, à faire des passes décisives. C’est un joueur qui peut nous aider dans cette position, car il a la mentalité et le courage pour le faire. Au milieu, on a plusieurs possibilités : Verratti avec Marquinhos, Dani (Alves) avec Verratti, Dani avec Julian Draxler, ou Dani avec Marquinhos. Mais sans Marco, et avec Kimpembe blessé (ce qui oblige Marquinhos à jouer en défense), il ne reste qu’un choix. » Un seul choix donc, et qui plus est à un poste qui n’est pas le sien.

Les derniers jours du mercato hivernal s’annoncent très importants pour le PSG, qui travaille sur plusieurs dossiers (Gueye, Weigl, Paredes, ou encore Allan). En zone mixte, Kylian Mbappé a été interrogé sur celui qu’il préfèrerait voir débarquer dans la capitale. « Je n’ai pas de préférence. Comme je l’ai dit, je ne vais pas faire un travail qui n’est pas le mien. Je suis payé pour jouer au foot, il y a des gens qui font très bien leur travail qui sont en charge de voir les possibilités du marché donc je leur fais confiance », a-t-il déclaré, avant d’être relancé sur le besoin d’un nouveau milieu de terrain. « Toi aussi tu sais qu’il faut recruter (sourires) ! Tout le monde le sait ! » Reste donc à passer à l’acte.