Conférence de presse au programme ce jeudi après-midi à Toulouse. En effet, le club de la Ville Rose accueillait en grandes pompes son nouveau milieu de terrain, Clément Chantôme, et le présentait aux médias. Et si le joueur prêté par le Paris Saint-Germain est resté discret avec le micro, son nouveau président Olivier Sadran était pour sa part d’humeur à parler. Le dirigeant des Pitchounes n’a donc balayé aucun sujet, se montrant volubile sur chaque dossier chaud abordé. Et ne lui dîtes surtout pas que la politique mise en place par son club manque d’ambitions, car le décideur toulousain défend bec et ongles sa stratégie :

« Ce n’est pas une fin en soi de vendre, mais on est sur notre plan de marche, on a fait ce que l’on avait à faire dans les deux sens. On a encore un peu de potentialité pour chercher des joueurs jeunes qui pourraient s’épanouir chez nous trois-quatre ans et les revendre plus tard. Si on n’a pas le nez creux pour former des joueurs ou les acheter jeunes, vous ne verrez plus de L1 à Toulouse. La qualité du centre est là. On est huitième club français au classement UEFA. Ce discours peut paraître peu ambitieux, mais est réaliste. L’ambition ne se décrète pas. Le plan d’avril était de vendre les joueurs que l’on a vendu et dans ces conditions exactes, à l’euro près. Les joueurs que l’on a recruté sont des joueurs d’avenir, très jeunes, sollicités ».

Mais le point principal de la conférence portait sur la suite du mercato toulousain, et donc sur les potentielles arrivées, Olivier Sadran se réjouissant das un premier temps de l’arrivée de Chantôme : « Clément va avoir des responsabilités dans l’équipe, il va apporter son expérience et sa maturité. On ne va pas faire quelque chose pour faire quelque chose, mais on peut faire quelque chose s’il y a de bonnes opportunités. Abel Aguilar ? C’est plus qu’une vraie piste, il doit être à la visite médicale, mais ça ne veut pas dire qu’il est encore chez nous car les clubs espagnols sont dans des situations complexes. Cela devrait se faire, c’est une bonne acquisition pour nous, un joueur qui a du vécu, international colombien, qui nous apportera de la puissance. Mais ce n’est pas encore fait, c’est seulement en bonne voie, avec normalement un contrat de trois ans. M’Bengue à Sunderland ? Je n’en sais rien. Il a été formé ici, il lui reste un an de contrat, il doit trouver une destination ou prolonger. Bodmer ? A priori non ». Le Téfécé ne sera pas le tremplin de tous les Parisiens cherchant du temps de jeu.