Arrivé en mode commando pour redresser un FC Nantes à la dérive, Vahid Halilhodzic avait rapidement redressé le club des bords de l’Erdre. Un joueur avait profité de la nomination du coach bosnien, Emiliano Sala. L’ancien Bordelais avait scoré 8 buts en 5 matches de L1 quasi immédiatement. Et c’est ce même joueur aujourd’hui qui pourrait rapidement provoquer le départ de coach Vahid des Canaris. L’Equipe et Presse Océan rapportent de concert ce matin que l’entraîneur du FC Nantes songerait de plus en plus à un départ. Il faut dire que les raisons du mécontentement de Vahid Halilhodzic sont nombreuses.

À commencer par l’épineux dossier Emiliano Sala. Comme l’expliquait hier 20 Minutes, le technicien bosnien aurait fait part de sa colère lundi après midi quand il a pris connaissance du déplacement express du buteur argentin du côté de Cardiff City pour discuter des contours d’un futur contrat. Certes, le joueur était off, mais coach Vahid aurait préféré l’apprendre par un autre moyen que par celui des médias et des réseaux sociaux. Si le FCN a assuré à son entraîneur qu’il n’était pas au courant de cette démarche, ce nouveau couac a tendu encore un peu plus les relations entre l’entraîneur et sa direction. Selon l’Equipe, les relations entre Vahid Halilhodzic et Franck Kita se seraient sérieusement dégradées ces dernières semaines entre le dossier Sala et celui de Kara Mbodji, renvoyé à Anderlecht après une altercation avec le technicien bosnien à l’entrainement. Autant de faits qui peuvent laisser penser à un possible coup de sang de Vahid Halilhodzic en conférence de presse.

Ce dernier, qui n’hésite pas à donner rendez-vous à la semaine prochaine à chaque conférence de presse avec un désormais célèbre « si je suis encore là », apparaît pour la première fois depuis son arrivée en difficulté sportive avec deux défaites consécutives et une disette offensive inquiétante due bien évidemment au dossier Emiliano Sala. Ce vendredi à 14h en conférence de presse, son intervention sera scrutée de toutes parts par les supporters nantais qui n’imaginent pas voir partir aussi vite l’ancienne idole de la Beaujoire. Un constat partagé par Waldemar Kita qui n’imaginait pas encore hier soir un quelconque départ de son coach. « Je ne comprendrais pas. Vahid il travaille super bien, je n’ai rien à lui reprocher. Franck (Kita) s’entend super bien avec le coach, je m’entends super bien avec lui. Je lui ai dit à Vahid : si Emiliano Sala s’en va, on prendra quelqu’un d’autre. Je comprends Vahid, que changer au mercato, ce n’est pas forcément très bien ; il prend à coeur, c’est tout à fait normal, c’est tout à son honneur, mais ce n’est pas pour ça qu’on se fâchera », a-t-il expliqué dans les colonnes de l’Equipe. Jusqu’ici tout va bien donc, jusqu’à 14h au moins.