N’y avait-il pas de la suffisance chez le FC Barcelone ? Ces dernières années passées à éliminer le PSG de la Ligue de Champions devait leur donner de la confiance, pas les pousser à sous-estimer le club de la capitale. Même chez les journalistes espagnols, il y avait une forme de condescendance durant la conférence de presse de Luis Enrique lundi au Parc des Princes, avec très peu d’intérêt pour l’adversaire français, et même des questions pour savoir comment préparer au mieux le prochain match de Liga, contre Leganes... Plus que de la déception, c’est de la colère qui habite donc les Espagnols depuis hier soir 22h45 et cela se ressent dans les analyses d’après-match.

« Un désastre », « le cauchemar », « la plus grande débâcle du XXIe siècle », « une humiliation », de Sport à Marca en passant par Mundo Deportivo et As, les journaux n’ont pas hésité à sortir l’artillerie lourde pour dézinguer la pauvre prestation fournie par les Blaugranas. La Cadena Cope va encore plus loin : « le vestiaire du Barça explose contre Luis Enrique », peut-on lire. Car c’est bien l’entraîneur des Catalans qui est désigné comme le principal coupable. Coupable d’avoir aligné André Gomes plutôt qu’Ivan Rakitic, coupable d’avoir tardé à le sortir, coupable de ne pas avoir assez bien préparé ses joueurs à l’intensité d’un tel match.

Les joueurs barcelonais agacés

Agacé, voire plus, en zone mixte, Luis Enrique a parlé de « désastre total » et s’est pris la tête avec un journaliste de TV3. Il savait que le mal était fait. La presse espagnole parle de rupture avec ses joueurs, et même d’un départ annoncé à la fin de la saison ! Même les joueurs barcelonais ont évoqué la meilleure maîtrise tactique du PSG et un meilleur plan de leur entraîneur, Unai Emery.

« Ils ont été meilleurs que nous durant beaucoup de phases de la partie. Le plan tactique du PSG était meilleur que le nôtre. Ce n’est pas une question d’attitude mais plutôt de football. Le PSG a réussi à faire un plan qu’ils ont exposé dans toutes les parties qu’ils souhaitaient. Nous avons imaginé autre chose. Nous avons préparé le match assez différemment », a lancé Sergio Busquets juste après le coup de sifflet final. « Ils nous ont été supérieurs en tout, dans tous les compartiments du jeu et nous ont beaucoup mis en danger. Ils ont été très efficaces. Nous avons eu une très mauvaise journée », a pour sa part confié Andres Iniesta, qui a fait son âge hier soir sur la pelouse du Parc des Princes. Les prochains jours risquent d’être agités chez les Blaugranas.