- Alisson Becker (Liverpool) : Liverpool avait beaucoup à perdre dans cette ultime journée en se déplaçant en Autriche, à Salzbourg. Mais les Reds ont fini par l’emporter en seconde période et se sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Rien n’eut été possible sans le grand gardien qu’est Alisson. Deux sorties réussies sur deux, sept ballons sauvés et quatre arrêts dans la surface. Grand match du Brésilien.

- Jean-Clair Todibo (FC Barcelone) : Ernesto Valverde avait décidé de faire tourner pour ce déplacement en Italie sur la pelouse de l’Inter. L’ex-défenseur de Toulouse était bien entendu titulaire et a été plutôt bon contrairement à Samuel Umtiti. Huit tacles, un tir bloqué, une interception et 13 duels gagnés sur dix-sept, le meilleur défenseur catalan, assurément.

- Merih Demiral (Juventus Turin) : le Turc joue peu avec la Veille Dame, mais ce mercredi , il a été plutôt bon. Deux tirs bloqués, une interception et sept duels gagnés sur huit. Suffisant pour permettre à la Juve de l’emporter à Leverkusen sans prendre de but. Gianluigi Buffon peut le remercier.

- Jose Luis Palomino (Atalanta Bergame) : l’Atalanta a réussi un véritable exploit en se qualifiant pour les huitièmes de finale de la C1 après avoir perdu ses trois premiers matches. Contre le Shakhtar, ils l’ont emporté trois buts à zéro dans un match couperet. Le défenseur argentin a été grandiose notamment en termes de récupération avec trois réceptions de balle. Une bien belle pioche pour l’Atalanta.

- Alphonso Davies (Bayern Munich) : il est jeune et probablement l’avenir du club bavarois. À 19 ans, le latéral gauche a effectué une grande partie contre Tottenham. Auteur d’une passe décisive pour Philippe Coutinho, il a aussi remporté 16 duels sur 18 en plus d’avoir trouvé le poteau sur une jolie frappe. Les patrons du FCB doivent être contents.

- Naby Keita (Liverpool) : à l’instar de Fabinho, Naby Keita a mis du temps pour réussir ses pas dans l’entrejeu bien garni de Liverpool. Contre Salzbourg, il s’est bien projeté vers l’avant et a ouvert la voie du succès aux siens en marquant un joli but de la tête contre ses anciens coéquipiers. Au four et au moulin, il mérite sa place dans cette équipe type.

- Pizzi (Benfica) : il est peut-être l’un des joueurs les plus sous-cotés des joueurs portugais, mais le milieu de terrain fait son petit bonhomme de chemin. Le capitaine du Benfica a encore marqué sur penalty, mardi soir, contre le Zenit Saint-Pétersbourg. Comme si cela ne suffisait pas, c’est lui qui a offert le premier but à Franco Cervi.

- Phil Foden (Manchester City) : à 19 ans, comme Alphonso Davies, Phil Foden est l’avenir de Manchester City. Titularisé par Pep Guardiola à Zagreb ce mercredi, le milieu de terrain a été l’un des Citizens de la partie. Sur sa feuille de statistiques à la fin de la rencontre, il a pu mettre une passe décisive et un but. Pas mal pour un très jeune joueur.

- Gabriel Jesus (Manchester City) : que dire ? Dans un match compliqué à Zagreb et surtout remplaçant du Kun Agüero, toujours blessé, il s’est offert un joli triplé qui a remis son équipe sur les bons rails et surtout qui lui a offert une belle victoire en terre croate. Il a donc inscrit quatre réalisations en Ligue des Champions cette année. Propre.

- Arkadiusz Milik (Naples) : le Polonais avait beaucoup de mal depuis un moment avec le Napoli. En plus, il revenait de blessure. Cela ne l’a pas empêché de coller un joli triplé contre Genk au San Paolo. Un but opportuniste, un second but d’attaquant et enfin un penalty gentiment laissé par Dries Mertens. Un match plein et un triplé en 45 minutes. De quoi retrouver confiance.

- Neymar (PSG) : même s’il n’y avait pas beaucoup d’enjeu et que Galatasaray était relativement faible, Neymar a effectué probablement son match le plus accompli de ce début de saison. Impliqué au départ du premier but du Paris SG, il a ensuite marqué, offert deux passes décisives (à Sarabia et à Mbappé) avant de laisser le penalty du cinq-zéro à Edinson Cavani. Grand monsieur.