Il est déjà à la maison. Arrivé à Lyon le 10 février dernier, Bruno Guimarães a rapidement retrouvé le terrain avant d’être convoqué par Rudi Garcia à l’occasion de la réception de Strasbourg. Après s’être longtemps échauffé, le Brésilien n’était finalement pas entré jeu. Ses grands débuts sous le maillot lyonnais, très attendus par les supporters qui le portent déjà dans leurs cœurs, avaient eu lieu quelques jours plus tard. En effet, vendredi dernier, le natif de Rio de Janeiro a disputé son premier match au sein de son nouveau club. Titulaire face au FC Metz, il a été intéressant défensivement. Disponible (65 ballons touchés), il a tenté de combiner avec ses partenaires et prendre part au jeu. Des débuts prometteurs pour un élément qui découvre ses coéquipiers et un autre football.

La prestation du joueur de 22 ans avait emballé son entraîneur. « Pour une première c’était bien, comme on le connaît. Il a été très bon dans le jeu court, dans la disponibilité, avec quelques bons ballons vers nos attaquants. C’est un joueur qui met de la fluidité dans notre jeu, capable de jouer en une touche ».Convaincu par son joueur, Rudi Garcia a décidé d’aligner de nouveau son joueur mercredi en UEFA Champions League face à la Juventus. Il a été préféré à Thiago Mendes dans l’entrejeu pour ce qui était son premier match au Groupama Stadium et son premier match en Ligue des Champions. Numéro 39 vissé sur le dos, Bruno Guimarães a été souvent dans les bons coups. Généreux dans l’effort, il a été sans cesse en mouvement à venir soutenir ses coéquipiers en défense.

Guimarães a fait un match plein face à la Juve

Même chose offensivement. Avec ou sans ballon, ses déplacements étaient toujours justes et dans le sens du jeu. Il a sans cesse proposé des solutions offensivement, en cherchant ses coéquipiers avec lesquels on l’a vu beaucoup communiquer, notamment Houssem Aouar, avec lequel il a été complice dans le jeu. Le danger est d’ailleurs venu de lui à plusieurs reprises (20e, tête à destination de Cornet). Il a terminé la première période avec 5 duels gagnés sur 6 ou encore 89% de passes réussies. Une prestation presque parfaite (contact limite sur Dybala à la 89e) qui lui a valu la note de 7 de la part de la Rédaction FM. Si les supporters lyonnais étaient déjà convaincus avant même sa signature, ils ont été définitivement conquis mercredi soir par ce joueur qui change clairement le jeu de l’OL.

Du côté de l’OL justement, on est aussi sous le charme. Juninho, qui l’a fait venir, était emballé. « C’est un jeune qui a été très bien formé, c’est rare au Brésil. Il est tombé dans une équipe qui fait une bonne formation comme l’Athletico. Il a beaucoup d’humilité, il a toujours envie d’apprendre. Il a la capacité de voir les situations avant. Quand je suis arrivé au début de saison, je parlais d’un joueur devant la défense, c’est un très important aujourd’hui. Toutes les grandes équipes ont un joueur devant la défense qui équilibre, qui donne du rythme, qui arrive à changer d’un côté ou de l’autre, ou de temps en temps qui garde un peu plus et qui arrive près de la surface adverse aussi. C’est vraiment un très bon joueur et il a toutes les qualités pour devenir un grand grand joueur. Aujourd’hui, deux personnes de l’équipe nationale du Brésil étaient là pour le voir. Je pense qu’il sera appelé pour la première fois, après une prestation comme ça, en équipe première du Brésil ».

Lyon est déjà conquis

Rudi Garcia est, lui aussi, très heureux de pouvoir compter sur un tel joueur. « C’est un joueur qui voit clair, qui est technique, qui ne perd pratiquement jamais le ballon, à qui on peut le donner pour fluidifier le jeu, l’écarter. Il est capable de redoublements de passe. Techniquement, il est très bon et notamment dans les petits espaces et le jeu court. Après, il a fallu l’intégrer vite, à Metz, et le remettre aujourd’hui. Lui et Léo Dubois, ce n’était pas certain qu’ils puissent aller au bout du match parce que c’est une intégration pour l’un et un retour pour l’autre, mais effectivement, Bruno est un joueur très très intéressant comme ça, en sentinelle devant la défense. Où je ne le connaissais pas encore bien, c’était sur le plan défensif et là aussi, il est intéressant, intelligent, il coupe les trajectoires même si ce soir, c’est le travail de tous parce qu’il a fallu s’employer sur le plan défensif ».

Du côté des joueurs aussi, on est ravi de pouvoir compter sur un élément dont on a l’impression qu’il joue depuis des mois à Lyon et qui peut s’imposer comme un leader. C’est le cas d’Anthony Lopes. « Il avait déjà montré pas mal de choses la semaine dernière à Metz. Il a très bien confirmé ce soir (hier).C’est un joueur très à l’aise balle au pied, très disponible pour ses coéquipiers. À lui de continuer à livrer des performances comme celle-là. C’est vraiment un très bon joueur. Maintenant, à lui de continuer tout simplement ». Il aura l’occasion de continuer justement face à l’AS Saint-Étienne dimanche lors du derby ainsi que face au Paris Saint-Germain mercredi prochain en demi-finale de la Coupe de France. Des matches qui se dérouleront au Groupama Stadium, un stade qui est déjà une seconde maison pour le talentueux Bruno Guimarães.