L’Olympique Lyonnais avait son destin entre les mains. Mercredi soir, les joueurs de Bruno Genesio pouvaient se qualifier pour les 1/4 de finale de l’UEFA Champions League. Pour cela, il fallait battre le FC Barcelone au Camp Nou (match aller 0-0). Face à l’armada offensive catalane menée par le trio Coutinho-Messi-Luis Suarez, Anthony Lopes savait qu’il allait avoir du pain sur la planche. Mais le portier portugais, auteur de sa meilleure saison chez les Gones, avait montré lors du match aller à Lyon qu’il avait les capacités pour préserver ses cages inviolées. Mais cela allait être une autre histoire dans un stade ultra bouillant.

Dès le début de la rencontre, Anthony Lopes était mis à contribution. Bien servi par Luis Suarez, Lionel Messi envoyait une frappe lourde. Mais le gardien lusitanien, vigilant, détournait le ballon en corner d’une claquette (4ème). Le duel entre les deux hommes était bel et bien lancé. Dix minutes plus tard, Lopes sortait parfaitement dans les pieds de La Pulga (14e). Alors que l’OL était totalement dominé, le joueur âgé de 28 ans tenait clairement la baraque à bout de bras. Mais il allait finir par céder à la 17ème. Après un contact entre Jason Denayer et Luis Suarez dans la surface, l’arbitre désignait le point de pénalty. Messi le transformait d’une belle panenka alors que Lopes avait plongé sur la droite (1-0, 17ème).

Anthony Lopes en larmes

Le premier tournant de la rencontre. Le second allait intervenir quelques instants après. À la 21ème, Coutinho percutait Anthony Lopes qui restait de longues minutes au sol. Mathieu Gorgelin, sa doublure, était envoyé à l’échauffement. Mais le Portugais restait sur le terrain, sifflé par une partie des supporters catalans. Le temps de faire une nouvelle parade face à Luis Suarez (29ème) et d’encaisser un but de Coutinho (31ème), Anthony Lopes sortait finalement du terrain et laissait sa place à Gorgelin. En larmes, le portier rhodanien, qui avait sans doute imaginé vivre une autre soirée, était réconforté par le staff lyonnais et ses coéquipiers. Pris de vomissements et de vertiges dans les vestiaires, il avouera ne plus se souvenir de tout l’épisode... Après la rencontre, le gardien remplaçant de l’OL a raconté son entrée lui qui ne s’imaginait pas jouer au Camp Nou ce soir, encore moins dans ces conditions. « Après la blessure d’Antho (Lopes), on me dit de me préparer. Ensuite, il y a un peu d’hésitation jusqu’à ce que j’entre en jeu. Je me suis échauffé et je suis entré pour jouer et tenter de remobiliser les gars ». Malheureusement pour l’OL et lui, la rencontre s’est terminée sur le score de 5-1 ! En zone mixte, Bruno Genesio est revenu sur ce choc : « Il a perdu connaissance. Le docteur m’a dit qu’il ne fallait absolument pas le laisser sur le terrain ».

Son président Jean-Michel Aulas a précisé : « Il est choqué. Visiblement, il a perdu connaissance donc il va falloir faire des examens. On ne saura qu’au retour s’il y a un certain nombre de conséquences mais en tout cas, il est toujours à l’heure actuelle dans le vestiaire, très choqué. Il n’était pas en capacité de poursuivre et il est là encore touché. On espère qu’il va récupérer mais il a pris un sale coup sur la tête ». Une sortie prématurée qui a été un vrai tournant comme l’avoue Lucas Tousart. « Il était secoué par le duel qu’il a eu. Je pense qu’il a pris un sacré choc. Il a pris le pied ou le genou de Coutinho dans la tête. Donc forcément, ça secoue. Il a mis du temps à reprendre ses esprits. C’était mieux qu’il quitte terrain. On sait que quand tu prends un choc dans la tête, derrière ça peut être dangereux, il peut y avoir des séquelles. C’est dommage de l’avoir perdu. Mathieu (Gorgelin) a fait une bonne entrée. On ne peut pas lui reprocher grand-chose sur les buts ». Pour Lyon comme Anthony Lopes, il va falloir vite oublier cette soirée et se concentrer sur la fin de saison.