Le match tant attendu a de nouveau accouché d’une déception pour le Paris Saint-Germain. Le club de la capitale pensait arriver au Signal Iduna Park dans une bonne forme globale, malgré les incertitudes liées aux états de forme disparates de plusieurs éléments importants (Thiago Silva, Neymar, Marquinhos). Mais il a finalement livré un match médiocre, aussi bien dans l’intensité que dans la qualité technique. La faute à un bon Dortmund bien sûr, mais pas que. Le schéma tactique à trois défenseurs utilisé par Thomas Tuchel ? Non pour Thiago Silva.

« Ce n’est pas une excuse ça. On est habitué à jouer à 4 et à 3. Ce n’est pas ça qui nous a empêchés aujourd’hui de faire un bon match. La première période c’était difficile, mais la deuxième ça a été différent », a déclaré le capitaine parisien. « C’était un match difficile, de Ligue des Champions, face à une équipe, très bien placée sur le terrain. On a été en danger, surtout sur la première période avec beaucoup de contres. Mais la deuxième période, on est revenus plus fort, on a trouvé plus d’espaces. Mais malheureusement on a pris ce deuxième but. C’est le foot, c’est comme ça. J’espère qu’on pourra faire un match différent au match retour », a-t-il poursuivi. Son compère de la défense, Marquinhos, a livré un autre son de cloche.

Les joueurs ont peur selon Thomas Tuchel

« C’est vrai, je pense qu’on a eu la possession en première période. On n’a pas mis suffisamment d’intensité et on a manqué d’activité sans ballon. On a manqué beaucoup de ballons et ils ont profité de nos erreurs. On a bien géré la première période. On a pris deux buts sur de petits détails face à un attaquant efficace », a-t-il déclaré au micro de RMC Sport. Marco Verratti, le meilleur Parisien mardi soir, a lui pointé du doigt les erreurs techniques et les mauvais choix. « Quand je perds, je ne suis jamais satisfait. On peut dire beaucoup de choses. On a raté des choix. On a perdu pas mal de ballons faciles. Quand on perd des ballons, on laisse de l’espace derrière. En défense, on était compact, on n’a pas concédé beaucoup de contre-attaques. C’était un match difficile, avec beaucoup d’intensité. On peut faire de meilleurs choix avec le ballon. »

Bien contenus par le bloc du BvB, les Parisiens ont rarement trouvé les espaces dont ils bénéficient en Ligue 1. En conférence de presse, l’entraîneur Thomas Tuchel s’est aussi étonné du manque d’opportunités et souligné les erreurs techniques. « Notre possession du ballon n’a pas été assez stable pour cela ne soit pas un match physique. Il y avait ce côté physique dans ce match, en plus, on a fait trop d’erreurs dans des positions pas nécessaires. Il nous manquait du timing. On a perdu un peu de confiance, et de forme. Je pensais que ce serait un match plus ouvert. » Avant de noter de la crainte. « On a joué aujourd’hui avec trop de peur de faire une erreur, ce n’est pas bien, on doit penser à la solution. Si tu penses trop à ne pas faire d’erreurs, tu fais trop d’erreurs. On a perdu notre confiance avec les ballons trop faciles. Je ne sais pas pourquoi. » Il serait temps de trouver après tant d’années à dresser ce constat.