« C’est comme si nous étions accrochés au balcon du quatrième étage, soit nous lâchons et nous tombons, soit nous nous battons et nous remontons ». Mardi, en conférence de presse, José Mourinho a employé une sacrée analogie pour analyser la situation de son Tottenham. Le Special One, privé de ses deux meilleurs atouts offensifs Harry Kane et Heung-Min Son jusqu’à la fin de la saison sans doute, en appelle à l’orgueil de ses Spurs pour la réception du RB Leipzig en 8e de finale aller de Ligue des Champions (live commenté à suivre sur Foot Mercato).

Pour l’occasion, le Portugais devrait aligner une attaque composée de Lucas Moura et de sa recrue hivernale Steven Bergwijn. Les deux hommes seront sans doute soutenus par Dele Alli. Dans l’entrejeu, sans Moussa Sissoko blessé, Tanguy Ndombele, Harry Winks et Giovani Lo Celso sont pressentis pour démarrer. En défense, une ligne de quatre est annoncée, avec de droite à gauche, Serge Aurier, Davinson Sanchez, Toby Alderweireld et Ben Davies.

Des absents de part et d’autre

Enfin, le capitaine Hugo Lloris, de retour à un bon niveau de sa longue blessure au coude, tentera de faire bonne garde. Côté allemand, Julian Nagelsmann a aussi des soucis. Entre la suspension de Dayot Upamecano et la blessure d’Ibrahima Konaté, le jeune coach ne peut pas aligner sa défense type. On retrouvera néanmoins un autre Tricolore Nordi Mukiele, passé par Laval et Montpellier, sur le flanc droit.

L’Espagnol Angeliño à gauche et la charnière Halstenberg-Klostermann complètent la ligne de quatre. Au milieu, Amadou Haidara et Konrad Laimer devraient être titularisés. Le grand espoir de la Roja Dani Olmo, arrivé cet hiver en provenance du Dinamo Zagreb, et l’Autrichien Marcel Sabitzer seront eux sans doute à l’animation derrière le duo Timo Werner et Patrik Schick.