Ce lundi, Liverpool était tout heureux. Au contraire des Citizens de Manchester City. En effet, les Skyblues se sont inclinés à Anfield sur le score de trois buts à un (Fabinho, Salah et Mané contre une réalisation de Bernardo Silva). Par conséquent, les hommes de Jürgen Klopp accentuent leur avance en tête de la Premier League avec un nombre de points de plus sur leurs adversaires assez conséquent (neuf). Sauf que lors de la rencontre, tout ne s’est pas passé comme prévu.

Pendant la rencontre, on a vu Pep Guardiola, l’entraîneur des champions du Royaume en titre, s’agiter à de nombreuses reprises. Pourquoi ? C’est simple. Parce qu’il considère que Manchester City aurait dû bénéficier de deux penalties dont un avant le but de Fabinho qui aurait donc dû être annulé pour une main dans la surface du latéral Alexander-Arnold. À la fin de la rencontre, Guardiola a été salué ironiquement Michael Oliver, l’arbitre de la rencontre et ses assistances en leur adressant un « merci beaucoup ».

City porte plainte

24 heures après la rencontre, selon plusieurs tabloïds anglais, Manchester City a déposé une plainte officielle auprès du Professional Game Match Officials Board (PGMOL) et son grand patron Mike Riley, alors que ce dernier doit faire un point, ce jeudi avec les clubs sur l’utilisation de l’assistance vidéo (VAR). Aucun changement ne devrait être opéré d’autant que Riley devrait au contraire faire part du succès technologique de la VAR.

Depuis quelque temps maintenant, la rivalité entre Reds et Skyblues ne cesse d’augmenter et a probablement atteint l’un de ses points culminants lors de la vive altercation entre Joe Gomez et Raheem Sterling avec l’équipe nationale d’Angleterre, qui a valu à ce dernier d’être écarté pour la rencontre face au Monténégro. Mais ce qu’on sait déjà tous c’est que le match retour, à l’Etihad Stadium, le 4 avril prochain, vaudra son petit pesant d’or.