> > Entretien avec... Souleymane Doukara : « La Serie A, c’est le top (...)

Entretien avec... Souleymane Doukara : « La Serie A, c’est le top »

Publié le :

Par :

Arrivé cet été du côté de Catane, Souleymane Doukara est en train de se faire un nom en Serie A. Apparu à sept reprises en championnat, le Franco-sénégalais s'éclate chez le neuvième du classement. Pour Foot Mercato, l'attaquant revient sur son parcours et sa saison.

  • A+
  • A-
Doukara se livre pour FM
Doukara se livre pour FM
©Maxppp

Foot Mercato : Tout d’abord Souleymane, pourriez-vous nous raconter votre parcours ?

Souleymane Doukara : J’ai commencé à Rovigo Calcio. La première année, on est descendu en Serie D, je suis donc resté deux années encore en Serie D dans ce club. Après, je suis allé à Vibonese Calcio, en Serie C. De là, j’ai signé à Catane au mois de juillet.

FM : Quelles sont vos principales caractéristiques sur un terrain, vos principales qualités ?

SD : Et bien je dirais l’accélération, l’explosivité, et puis la technique également.

FM : Quels sont vos modèles, les joueurs qui vous plaisent tout particulièrement ?

SD : Je n’ai pas un modèle. Mais le joueur qui me plait le plus c’est Nicolas Anelka. J’aime bien son style de jeu, sa façon d’être.

FM : Avant d’arriver en Italie, que faisiez-vous ?

SD : Avant cela, j’étais dans le club de ma ville, à Châtillon. J’ai intégré progressivement le foot à 11 dans ma ville, et de là je suis allé au CA Paris, et au Paris Université Club.

FM : Vous avez donc ensuite signé de l’autre côté des Alpes. Comment êtes-vous arrivé là-bas ?

SD : En fait, il y a eu un tournoi organisé dans ma ville. Un manager italien est venu me voir jouer, et de là il m’a contacté pour aller à Rovigo.

FM : Aviez-vous hésité avant d’accepter ce challenge ?

SD : Oui, j’avais hésité. Mais j’ai finalement voulu saisir une opportunité comme celle-là, et j’ai foncé.

FM : Comment avez-vous vécu vos années à bourlinguer en Serie C et D ?

SD : Ce n’était pas évident. Il y avait le problème de la langue pour l’intégration. Mais au fur et à mesure, ça s’est fait tout seul et je me suis adapté à leur style de jeu et à leur style de vie.

FM : Vous avez donc finalement signé à Catane cet été. Comment se sont noués les contacts ?

SD : Ça s’est fait avec mon manager. Ils me suivaient depuis lontemps, et ont finalement décidé de me faire signer cet été. Ils suivaient avec attention le club où j’étais.

FM : Le fait de voir un club de la dimension de Catane, en Serie A, s’intéresser à vous vous a-t-il surpris ?

SD : Et bien oui, ça surprend ! Sincèrement, je ne m’y attendais pas ! Mais bon après, je me suis dit qu’avec tout ce que j’avais donné sur le terrain, ça a fini par porter ses fruits et par donner des résultats. Je n’ai donc pas hésité une seconde.

FM : Quel bilan faîtes-vous de votre aventure du côté de Catane ?

SD : Un très bon bilan. Mais bon, je considère que je ne suis pas encore arrivé, il y a encore du chemin à parcourir. Il faut garder les pieds sur terre, et continuer comme ça.

FM : Comment vous sentez-vous dans cette équipe ? Avez-vous le sentiment d’avoir pris une nouvelle dimension dans le vestiaire ?

SD : Oui, je sens que j’ai pris une nouvelle dimension. Je me suis bien adapté, les piliers du vestiaire m’ont bien accueilli, ils ont vu que j’étais quelqu’un de tranquille et qui travaillait. Je pense qu’ils aiment cette notion de travail.

FM : Est-ce simple de garder les pieds sur terre, avec ce changement de statut que vous connaissez ?

SD : Ce n’est pas évident, parce qu’on commence à être sous les feux des projecteurs. Mais il faut savoir garder les pieds sur terre et savoir que seul le travail paie.

FM : D’autant que votre parcours pas forcément évident peut vous aider à garder la tête froide...

SD : Oui, voilà. Je pense toujours à ce que j’ai vécu auparavant, j’ai conscience que tout ce qui se passe actuellement n’est que du bonus pour moi.

FM : Votre profil est un peu atypique en Italie, vous n’êtes pas forcément dans le prototype du joueur de Serie A. Est-ce un avantage pour vous ?

SD : Oui, c’est un avantage. Je joue sans pression, je suis un joueur qui joue de manière décontractée. Après, le niveau change, il faut s’adapter.

FM : Vous découvrez la Serie A. Quel regard portez-vous sur son niveau ?

SD : Le niveau de la Serie A, c’est le top. C’est tactique, ça joue vite, il faut avoir plus de concentration.

FM : Parmi tous les joueurs que vous avez affronté, lequel vous a le plus impressionné ?

SD : Je dirais que celui qui m’a le plus impressionné c’est Stephan El Shaarawy. Il est en train d’évoluer dans son jeu, et il n’arrête pas de marquer.

FM : Quelles sont vos ambitions pour la deuxième partie de saison ?

SD : Mes ambitions, c’est déjà à titre personnel de jouer. Collectivement, c’est d’essayer de continuer dans cette direction, sur cette voie, et de gagner un maximum de matches.

Fiches joueurs
Souleymane DoukaraS. Doukara8 Matches4 Buts
Fiches clubs
CataneCataneITA
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 02/10/2014, il est 14H26 et vous consultez la page : Entretien avec... Souleymane Doukara : « La Serie A, c’est le top »