Le suspense n’a pas rythmé cette saison de Serie A tant la Juventus a maîtrisé de long, en large et en travers son sujet. À cinq journées de la fin, alors qu’il dispose de 87 points sur 99 possibles et une avance 20 unités sur son plus proche poursuivant, le Napoli, le club turinois est sacré champion d’Italie. C’est officiellement le 35e titre de son histoire, officieusement le 37e si on compte les deux championnats retirés suite au scandale du Calciopoli (2004-2005 et 2005-2006). Opposée à Fiorentina, la formation piémontaise a certes encaissé un but de Nikola Mikenlovic (6e) mais Alex Sandro a égalisé peu de temps après (37e). En seconde période, Cristiano Ronaldo a provoqué un but contre son camp de German Pezzella (53e). Suffisant pour s’imposer 2-1. Une victoire qui permet à la Vecchia Signora de mettre fin à un suspense qui n’a jamais vraiment existé.

Après avoir débauché Cristiano Ronaldo cet été, la Juventus affirmait ses grandes ambitions et prenait un autre statut. Les arrivées de Leonardo Bonucci, Emre Can ou encore Joao Cancelo ont également confirmé cette tendance. Favori à sa succession, le club turinois ne mettait pas longtemps à se mettre en évidence. La formation de Maximiliano Allegri enchaînait une série de huit succès de rang et mettait déjà tout le monde d’accord. Son principal rival, le Napoli rompait notamment le genou face au réalisme des Bianconeri (3-1). Malgré un petit accroc contre le Genoa (1-1), la Vecchia Signora reprenait son rythme fou.

Une Juventus quasiment parfaite

Invaincue jusqu’à la 28e journée et une défaite 2-0 contre ... le Genoa, la formation du Piémont a montré une force de caractère extraordinaire et a malmené tous ses principaux adversaires. La Lazio (2-0 et 2-1), le Napoli (3-1 et 2-1), l’AC Milan (2-0 et 2-1), l’Inter (1-0) ou encore l’AS Roma (1-0) se sont cassés les dents. Seuls, l’Atalanta (2-2), Parme (3-3), la Spal (2-1) et donc le Genoa par deux fois (1-1 et 2-0) auront accroché la Vecchia Signora. Portée par les 19 buts de Cristiano Ronaldo, la vista de Miralem Pjanic, la grinta de Giorgio Chiellini ou encore l’énergie de Blaise Matuidi et Emre Can, la Juventus aura livré un exercice de tous les records. Sur des bases jamais explorées jusque-là, la Juventus a longtemps cru pouvoir rester tout au long de la saison comme lors de la saison 2011-2012 où les Turinois ont raflé le titre sans perdre après huit ans de disette.

Huit ans, c’est désormais la durée de son règne sur le championnat italien. Disposant de 87 points alors qu’il en reste encore 15 à distribuer, la Juventus peut également égaliser le record de points en une seule saison de Serie A. En 2013-2014, les Bianconeri d’Antonio Conte ont gagné la Serie A avec 102 points. S’ils gagnent leurs cinq derniers matches, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo compteront 102 points eux aussi. Avec ce titre, la Vecchia Signora devient également la sixième équipe européenne la plus titrée en termes de championnats. Seuls Benfica (36, Portugal), Olympiakos (44, Grèce), le Celtic Glasgow (49, Ecosse), Linfield (52, Irlande du Nord) et les Glasgow Rangers font mieux (54, Ecosse).