FC Barcelone : les révélations de Lionel Messi sur Bartomeu et son burofax

Lionel Messi va donc bel et bien rester au FC Barcelone pour la saison 2020-2021. Mais il a tenu mettre fin à ce drôle d'épisode en livrant ses vérités sur les coulisses. Ainsi, le numéro 10 s'en prend à son président Josep Maria Bartomeu, qu'il accuse de ne pas avoir tenu parole.

Messi est en plein doute au Barça
Messi est en plein doute au Barça ©Maxppp
La suite après cette publicité

C'est un feuilleton de dix jours qui a pris fin ce vendredi. Un feuilleton entamé avec l'envoi d'un burofax, version instantanée de la lettre recommandée, signé Lionel Messi à la direction du FC Barcelone, où il affirmait sa volonté de quitter le club gratuitement. Le début d'un bras de fer entre le président Josep Maria Bartomeu et le clan Messi. Déjà largement contesté par les supporters blaugranas, Bartomeu ne pouvait se résoudre à être celui qui allait laisser partir le meilleur joueur du monde. Alors, il a invoqué la clause libératoire de 700 M€ dans le contrat de Messi, ce qui a fait bondir l'entourage de l'Argentin.

Dans l'entretien accordé à Goalil a officialisé qu'il restait au club, Lionel Messi en a dit plus sur son désir de départ, pas né de la gifle reçue face au Bayern en quart de finale de la Ligue des Champions (8-2). « J'ai dit au club, en particulier au président, que je voulais partir Je lui ai dit toute l'année. Je pensais qu'il était temps de partir. Je croyais que le club avait besoin de plus de jeunes, de nouvelles personnes et je pensais que mon séjour à Barcelone était terminé (…) Cela n'est pas venu à cause du résultat de la Ligue des champions contre le Bayern, c'est une décision à laquelle je pensais depuis longtemps. Je l'ai dit au président et bon, le président a toujours dit qu'à la fin de la saison je pouvais décider si je voulais partir ou rester et à la fin il n'a pas tenu parole ».

Bartomeu en prend pour son grade

Lionel Messi dézingue donc son président, encore en poste pour quelques mois. Et il en a remis une couche à la fin de son interview, en revenant plus précisément sur l'épisode du burofax. « Le burofax devait rendre la démarche officielle d'une certaine manière. Tout au long de l'année, j'avais dit au président que je voulais partir, que le moment était venu de chercher de nouveaux objectifs et de nouvelles directions dans ma carrière. Il me disait tout le temps : 'Nous allons parler, pas maintenant, ceci et cela', mais rien. Le président ne m'a pas donné le moindre indice de ce qu'il voulait vraiment. Envoyer le burofax signifiait officiellement que je voulais partir et que j'étais libre et que je n'allais pas utiliser l'année optionnelle. Ce n'était pas pour aller contre le club, mais la façon de rendre officielle ma requête, parce que ma décision avait été prise. », explique Messi.

Et de s'en prendre de nouveau à Josep Maria Bartomeu, dont les oreilles doivent bien siffler ce vendredi. « Si je n'avais pas envoyé le burofax, j'aurais dû continuer toute l'année sur l'année optionnelle. Ce qu'ils disent, c'est que je n'ai pas demandé à partir avant le 10 juin - mais je le répète, nous étions au milieu de toutes les compétitions et ce n'était pas le moment. Mais à part ça, le président m'a toujours dit 'quand la saison sera finie, c'est à toi de décider si tu restes ou pars', il n'a jamais fixé de date. Je le répète, c'était simplement pour rendre la chose officielle, mais pas pour me battre parce que je ne voulais pas me battre avec le club. », conclut Messi. La prochaine rencontre entre les deux hommes risque d'être particulièrement tendue. Mais au final, Bartomeu sera parvenu à son objectif, celui de conserver Messi à tout prix.

Plus d'infos

Commentaires