Premier League : les tops du mercato estival (1/3)

A bientôt deux mois de l'ouverture du mercato hivernal, le temps du bilan des recrues estivales a sonné. Comme chaque année, Footmercato vous propose ses séries de tops et flops du mercato. Nous ouvrons aujourd'hui la première page des tops anglais.

Agüero se régale à Manchester City
Agüero se régale à Manchester City ©Maxppp

Sergio Agüero (ARG/23 ans/Manchester City)

La suite après cette publicité

A chaque fois qu’un Sud-Américain débarque en Premier League, la question de son adaptation taraude tous les esprits. Sergio Agüero a répondu plus vite que l’éclair. Après sa première demi-heure de jeu sous ses nouvelles couleurs, il avait déjà inscrit un doublé. Un peu plus de deux mois plus tard, le voilà co-meilleur buteur du championnat avec Wayne Rooney. Manchester City n’aurait sûrement pas osé rêver un tel départ pour sa recrue star de l’été. Avec ses appels incessants, ses appuis incroyables et sa technique impeccable, Agüero n’a eu aucun mal à humilier les défenses rencontrées jusque-là.

Charlie Adam (ECO/25 ans/Liverpool)

Maître à jouer de Blackpool la saison dernière, il a su trouver un point de chute de qualité à défaut de sauver son équipe. La marche allait-elle être trop haute pour l’Ecossais de 25 ans ? Pas du tout ! En l’absence de Steven Gerrard, le gaucher a pris en main le jeu de Liverpool, distribuant les caviars avec une surprenante régularité. Alors que l’on attendait plus Jordan Henderson, c’est bien lui qui a su se démarquer dans l’entrejeu des Reds. Sa folle énergie lui joue encore des tours (expulsion face à Tottenham) mais Adam est d’ores et déjà indispensable au jeu de Liverpool.

Phil Jones (ANG/19 ans/Manchester United)

Vu de France, le prix d’achat de Phil Jones avait de quoi interloquer. 19 M€ pour un défenseur de 19 ans, avec une seule véritable saison de Premier League dans les jambes, le pari était osé. Mais les Anglais ont depuis longtemps appris à faire confiance à Sir Alex Ferguson. Et aujourd’hui, avec Vidic, Jones est probablement le meilleur défenseur de Manchester United. Le manager écossais s’est ainsi vu vivement reprocher après la déroute face à Manchester City de l’avoir laissé sur le banc, au profit d’un Jonny Evans complètement dépassé. C’est dire l’importance prise en l’espace de deux mois par Jones, qui comptabilise déjà 7 titularisations.

Nicklas Bendtner (DAN/23 ans/Sunderland)

C’est avec soulagement que les supporters d’Arsenal avaient accueilli son départ. Mais pourraient-ils finalement le regretter ? Alors que Marouane Chamakh ne retrouve pas son meilleur niveau et que seul Van Persie semble capable d’inscrire des buts, Bendtner a déjà trouvé la mire à deux reprises (en 5 titularisations) et a offert 3 passes décisives. Des statistiques loin de celles qu’il affichait avec Arsenal, avec un temps de jeu certes plus limité. Avec la confiance de son entraîneur, il se libère à Sunderland. De quoi pousser les Black Cats à lever l’option d’achat à la fin de la saison ?

Dans le même thème :

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires