L'ASSE dévoile ses plans pour le mercato

Confrontés à une situation stagnante, les dirigeants de l'ASSE ont décidé de s'activer. Notamment pour récupérer des fonds supplémentaires en vue du mercato.

Les dirigeants stéphanois recherchent un acquéreur
Les dirigeants stéphanois recherchent un acquéreur ©Maxppp

L'AS Saint-Étienne est en état d'alerte. Septième du classement de Ligue 1, la formation du Forez risque, pour la première fois depuis trois ans, de ne pas disputer de coupe d'Europe la saison prochaine. Un constat en berne qui vient renforcer le sentiment de stagnation ressenti au sein des Verts. Face à cette impression, les décideurs stéphanois comptent bien réagir pour redresser la barre à l'heure où plusieurs concurrents en Ligue 1 (OM, Lille) nourrissent de grandes ambitions depuis l'arrivée de nouveaux propriétaires.

La suite après cette publicité

Sur le banc de touche, Christophe Galtier, dont le contrat se termine en 2018, n'est en rien menacé. «Avec Christophe, nous avons un contrat moral. Il restera ici le temps qu'il voudra», a ainsi indiqué Bernard Caïzzo dans les colonnes de France Football. En revanche, l'ASSE compte repenser sa stratégie. Et surtout redorer le blason d'un effectif dont les prestations sont loin d'être l'une des attractions de cette saison 2016/2017.

L'ASSE pense à vendre des parts

«Il nous manque un ou deux talents offensifs. Nous ne recrutons que des milieux défensifs, que nous avons peut-être dans notre centre de formation. On ferait mieux de mettre nos moyens dans des joueurs plus offensifs. On va changer de braquet», a d'ailleurs concédé à FF Caïazzo. Des propos qui annoncent donc une campagne de recrutement animée cet été chez les Verts. Reste maintenant à savoir de quels moyens disposeront les Stéphanois.

Considérée comme une équipe aux moyens financiers corrects, mais loin d'être élevés, l'ASSE subirait un coup dur si elle devait se passer de coupe d'Europe. L'objectif des dirigeants du club est donc clair : il faut trouver des liquidités à court ou moyen terme. Et pour ce faire, France Football nous apprend que la présidence envisage de céder entre 20% et 25% des parts d'un club dont la valeur marchande a été estimée à 100 M€ par Caïazzo. La vente des parts pourrait rapporter jusqu'à 25 M€ dans les caisses foréziennes. «On a constitué notre dossier. Un investisseur minoritaire français ou étranger devrait nous permettre de franchir une étape», a d'ailleurs confirmé le co-président des Verts. Ça va bouger à l'ASSE !

Plus d'infos

Commentaires