OM : André Villas-Boas charge le PSG et met la pression sur la LFP

La commission de discipline de la LFP se réunira ce mercredi pour annoncer les sanctions des joueurs de l'OM et du Paris SG. André Villas-Boas, le coach olympien, a chargé le PSG et mis un peu de pression sur l'instance hexagonale en conférence de presse.

Le technicien portugais en action lors du match contre le Bayern Munich
Le technicien portugais en action lors du match contre le Bayern Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Depuis dimanche soir, après la victoire de l'Olympique de Marseille contre le Paris Saint-Germain au Parc des Princes (1-0), tout le monde parle de l'incident entre Neymar et Alvaro Gonzalez. L'Espagnol aurait proféré des injures racistes à l'endroit du Brésilien. Mais ce ne sont pas les seules choses qui se sont déroulées lors de cette rencontre. André Villas-Boas, en conférence de presse, a donné son avis sur la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), qui doit se réunir ce mercredi à 18h00.

« L'information que j'ai... Je ne pense pas que l'arbitre a écrit, on n'a pas le rapport. Le Paris SG cherche des choses dans les vidéos. Pas tout, mais les choses qui les intéressent. Il y a eu pourtant le crachat de Di Maria, plusieurs fautes, des accusations, des échanges de paroles, des excès d'agressivité, une bagarre et j'en passe. Je suis curieux de voir ce qui va sortir de ça. Ce sont des images fortes, ce n'est pas une bonne façon de finir le derby. C'est un peu de pression à la Ligue pour prendre des décisions et les mettre sous pression pour savoir s'il y a des influences ou non ()... Combien de matches pour Amavi ? On va voir si les personnes sont raisonnables ou non à la Ligue », a commencé par expliquer le Portugais.

« Amavi a essayé de calmer les choses »

Sauf que pour la rencontre face à l'AS Saint-Étienne, ce jeudi, l'ancien coach de Porto et de Chelsea notamment sera privé de Dario Benedetto et de Jordan Amavi, suspendus. La question pourrait se poser pour d'autres rencontres, car il est attendu des sanctions, qui pourraient être exemplaires. André Villas-Boas a donc expliqué quelle allait être la stratégie de l'OM devant la commission de discipline.

« Est-ce que je redoute des sanctions ? Déjà, en premier lieu, je trouve que l'expulsion de Benedetto n'est pas justifiée, il aurait dû être là contre Saint-Étienne. On va faire appel du jaune de Pape Gueye et Dario, c'est choquant, mais on laisse passer. On verra après le match de l'ASSE. Les autres, je ne sais pas. Amavi a essayé de calmer les choses et a été violemment agressé par Kurzawa », a-t-il lâché. Une bonne façon de mettre un petit peu de pression.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires