Manchester United : Bruno Fernandes prend cher

Après des débuts tonitruants sous le maillot de Manchester United, Bruno Fernandes vit une saison 2021-22 plus délicate. Critiqué par la presse comme certains supporters, le Portugais, moins à son avantage, est au coeur des débats.

Bruno Fernandes bei Aufwärmen
Bruno Fernandes bei Aufwärmen ©Maxppp

La recrue qui vous veut du bien. Voici comment était perçu Bruno Fernandes quelques semaines après son arrivée à Manchester United pour 55 M€ + 25 M€ de bonus le 29 janvier 2020. En effet, le Portugais, courtisé à plusieurs reprises par les Red Devils, avait rapidement mis tout le monde d'accord sur le terrain. Avec 12 buts et 8 assists, l'ancien du Sporting CP avait métamorphosé en six mois le visage et le jeu des Mancuniens. Salué par la presse, ovationné par les supporters et apprécié par son équipe, le milieu de terrain avait tout du très bon coup.

La suite après cette publicité

Un bilan honorable mais moins bon que d'habitude

La saison suivante, la première qu'il a disputé en intégralité, l'international portugais a continué à prendre du poids au sein de l'écurie britannique. Un exercice qu'il a achevé avec un super bilan, à savoir 28 buts et 18 assists en 58 rencontres toutes compétitions confondues. Avec l'arrivée de son compatriote Cristiano Ronaldo cet été, on pensait que Bruno Fernandes allait encore franchir un cap et continuer sur sa folle lancée. Mais cette saison 2021-22 ne se passe pas vraiment comme il avait pu l'imaginer aussi bien collectivement qu'individuellement.

Actuellement sixième de Premier League, Man Utd ne disputera pas la Ligue des Champions l'année prochaine. Le club terminera aussi cette année sans trophée, ce qui est une mauvaise habitude depuis cinq ans. D'un point de vue individuel, le Portugais, titulaire en force (42 fois en 45 matches), a été moins décisif. Il affiche pour l'instant un bilan de 10 buts et 13 passes décisives toutes compétitions confondues. Ce qui est loin d'être mauvais. Mais le joueur de 27 ans nous avait habitué à mieux. Un avis que partage Salim Baungally, journaliste pour RMC Sport et spécialiste du football anglais.

L'arrivée de CR7 a eu un impact sur lui

«Quand on voit les chiffres bruts, 10 buts et 6 passes décisives (en Premier League, ndlr), c'est évidemment loin de ce qu'il a pu montrer la saison dernière ou même d'avant. Mais être impliqué sur 16 des 57 buts marqués par United en Premier League, cela représente pratiquement 30% des buts de l'équipe. Ce n'est pas ridicule non plus. Mais il nous a habitué à beaucoup mieux. Donc on est déçu, c'est un fait». Comment expliquer cela ? A plusieurs reprises cette saison, le Manchester Evening News a indiqué que l'équipe anglaise était moins équilibrée quand Cristiano Ronaldo est sur le pré. Ce qui n'est pas faux d'après Salim Baungally.

«L'arrivée de CR7 a changé certaines choses et la façon de jouer. Cristiano Ronaldo fait une bonne saison notamment en championnat, mais ça a un impact sur tous les autres, notamment Bruno Fernandes, même si le lien entre les deux est plutôt bon sur le terrain, en tout cas ils se trouvent bien. Mais CR7 vampirise beaucoup de choses et j'ai presque envie de dire vampirise les esprits des joueurs de United qui veulent presque trop le chercher. Au final, c'est lui qui finit les actions là où d'autres ont parfois plus de possibilités et n'y arrivent pas. Quand CR7 n'est pas là, il y a beaucoup moins de qualité en 9. Donc c'est pour ça qu'il y a peu de passes décisives pour Bruno Fernandes cette saison».

La presse détruit le milieu portugais

Il ajoute : «à la place de Cristiano, c'est soit Rashford, qui est un ton en dessous, soit Cavani, qui est tout le temps blessé, ou Martial, mais il est parti. Donc Bruno fait moins de passes décisives et marque moins. Il se projette aussi beaucoup moins». La presse anglaise, qui l'a souvent encensé, n'hésite plus à le détruire. Le MEN a écrit à son sujet : «les débuts de Fernandes pour United avaient été fantastiques, mais ses standards ont chuté de manière alarmante cette saison. Ses performances sont allées dans le sens inverse de son salaire depuis la signature d'un nouveau contrat et il doit retrouver son meilleur niveau la saison prochaine».

Capitaine à onze reprises cette saison, il n'a pas fait l'affaire et a beaucoup trop été après les arbitres, notamment lors de la lourde défaite face à Brighton le 7 mai (4-0) selon le Manchester Evening News. «L'homme au brassard a harcelé l'arbitre Andrew Madley pour la énième fois du match. Ce dont United avait besoin à ce moment-là, c'était d'un capitaine lançant un cri de ralliement. Quelqu'un qui essaie de relever les têtes, exhortant les joueurs à sauver leur fierté. Ce qu'ils ont obtenu, c'est un joueur qui gagne la réputation d'être un pleurnichard constant sur le terrain, plus soucieux de réprimander les officiels que d'encourager ses propres coéquipiers à essayer à nouveau», a commencé par écrire le média anglais avant de mettre un coup de grâce.

Ten Hag pour le sauver ?

«Fernandes a le brassard en l'absence de Harry Maguire, mais il est un bien pire capitaine que le défenseur central. Maguire a eu une saison épouvantable sur le terrain, mais il prend ses responsabilités en tant que capitaine, il fait face, essaie d'encourager ses coéquipiers et arrête rarement de parler. À partir du moment où il est arrivé à Old Trafford sous Ole Gunnar Solskjaer en janvier 2020, Fernandes a acquis la réputation de quelqu'un qui prend ses coéquipiers à partie. Cela n'a jamais disparu et il a fait beaucoup de critiques cette saison. Mais un capitaine doit être positif». Défoncé par la presse, celui qui s'en est pris plusieurs fois à Alex Telles cette sasion d'après le MEN garde la confiance de MU qui l'a prolongé jusqu'en 2026 le 1er avril dernier.

Un geste fort de la part des Anglais qui veulent avancer avec lui, puisqu'il est l'un des joueurs qu'Erik ten Hag veut conserver. Une évidence pour Salim Baungally : «avoir un joueur technique, intelligent, c'est toujours intéressant pour Ten Hag. Mais il demande aussi à ses joueurs de beaucoup courir, ce que Bruno Fernandes fait plutôt au final. Mais là où on l'attend aussi, et c'était moins le cas cette saison et la dernière, c'est dans les grands matches. Il est souvent absent. Quand United est bousculé, il se cache comme d'autres d'ailleurs. Il est présent face à des équipes moindre et c'est aussi là où on l'attend et là où il n'a pas été véritablement incisif. Ten Hag peut-il le changer à ce niveau ? Ce sera l'une des questions à régler». Une sacrée mission pour le technicien néerlandais qui doit sauver le soldat Bruno Fernandes.

Plus d'infos

Commentaires