L'immense dégraissage qui attend l'AS Monaco

Avec plus de 70 joueurs sous contrat, l'AS Monaco explose sa masse salariale, alors qu'elle va vivre une nouvelle saison sans Coupe d'Europe. Le dégraissage s'annonce pourtant compliqué en raison du contexte actuel.

La joie des joueurs de Monaco après un but
La joie des joueurs de Monaco après un but ©Maxppp

Ils sont plus de 70 joueurs à être sous contrat à l'AS Monaco. Un nombre hallucinant pour un club de football, qui rendrait chèvre les entraîneurs exigeants un groupe composé de 25 joueurs au maximum. Le club du Rocher s'est spécialisé dans le trading depuis l'arrivée du milliardaire russe Dmitri Rybolovlev et si le passé a démontré que cela pouvait fonctionner avec quelques ventes phénoménales, le présent souligne les limites de cette méthode.

La suite après cette publicité

Alors que la DNCG, le gendarme financier de la Ligue, a récemment envoyé une lettre aux clubs pour leur intimer le respect de l'équilibre budgétaire, l'AS Monaco affiche une masse salariale énorme, qui détonne encore plus au regard de la triste neuvième place acquise cette saison, suite à l'arrêt prématuré du championnat. Dès lors, il va falloir sévèrement dégraisser cet été, dans un contexte rendu particulièrement compliqué par la crise sanitaire et économique.

22 retours de prêt !

Monaco a quelques certitudes : il ne souhaite pas vendre Wissam Ben Yedder, co-meilleur buteur de la L1 avec Kylian Mbappé, recruté pour 40 M€ l'été dernier, et va laisser filer plusieurs joueurs en fin de contrat, comme les gardiens Subasic et Benaglio, le défenseur Jemerson ou l'attaquant Moussa Sylla. Il y aura aussi le départ des joueurs prêtés comme Adrien Silva, Islam Slimani et Tiémoué Bakayoko. Selon les informations de Nice-Matin, le club de la Principauté ne les achètera pas malgré leur apport indéniable durant la saison.

Cela fait donc déjà quelques départs mais l'effectif reste encore et toujours bien trop conséquent, à l'image d'un secteur défensif pourtant bien trop friable lors de l'exercice 2019-2020. Avec Glik, Maripan, Badiashile, la recrue Marcelin, le retour du prêté Panzo ou encore le jeune Pavlovic, c'est un amoncellement de défenseurs centraux. Dès lors, il faut s'attendre à un potentiel départ de Benoït Badiashile, formé au club, qui est courtisé par plusieurs formations (OL, Wolfsbourg, Valence mais aussi des clubs anglais) et qui devrait rapporter gros à l'ASM. Il faudra aussi trancher le cas du très coûteux Cesc Fabregas, aux performances moyennes mais apprécié par l'entraîneur Robert Moreno pour ses qualités de leadership et son expérience. Hormis quelques rares cas (Badiashile, Henrichs), l'ASM aura du mal à vendre ses éléments au prix fort comme elle avait su le faire avec Vadim Vasilyev, l'ancien vice-président remplacé par Oleg Petrov. Et pour enrober le tout, la direction monégasque devra composer avec le retour programmé des 22 joueurs prêtés cette saison !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires