OM : Mattéo Guendouzi, l'homme qui repeuple le milieu

Mattéo Guendouzi est arrivé avec une fracture au pied à l'Olympique de Marseille. Mais il a déjà repris et enchaîné, en préparation, deux fois 90 minutes. On a pu voir toute l'étendue de son talent qui en fera, à coups sûrs, l'un des chouchous des supporters phocéens cette année.

Mattéo Guendouzi balle au pied contre Villarreal
Mattéo Guendouzi balle au pied contre Villarreal ©Maxppp
La suite après cette publicité

Des milieux de terrain de talent, l'Olympique de Marseille en a connu quelques-uns ces derniers temps. Du titre de champion de France en 2010 avec Lucho Gonzalez ou encore récemment la très courte étincelle Lassana Diarra dans une période plus que compliquée sous Michel, juste après Marcelo Bielsa.

Par conséquent, les amoureux du club marseillais savent reconnaître les pépites. Lors de ce mercato estival, Pablo Longoria, qui avait eu tant de mal à combler qualitativement le départ de Morgan Sanson à West Ham l'hiver dernier, a mis les petits plats dans les grands et a offert deux joueurs de grand talent à Jorge Sampaoli.

La première recrue de l'OM, et la plus chère aussi, Gerson, est arrivée de Flamengo. Mais, surtout, l'Espagnol a réussi à récupérer Mattéo Guendouzi, mis au placard à Arsenal puis envoyé en prêt en Allemagne, au Hertha Berlin. Blessé au pied, il s'est remis doucement, mais sûrement, et a pu faire ses premiers pas sous la tunique phocéenne en préparation.

Des débuts très encourageants

Sur le banc et entré en jeu contre Benfica (1-1), il a amusé la galerie de quelques petits ponts, de jolies passes vers l'avant et surtout d'un esprit bagarreur, en venant secouer un Portugais qui avait fait une vilaine faute sur Konrad de la Fuente, qui devrait plaire au public marseillais.

Et depuis ? Deux rencontres amicales, deux fois 90 minutes. Si ce n'est pas le signe qu'il sera, avec Gerson, l'homme du milieu de terrain, c'est que Sampaoli est plus fou que ce qu'on peut penser. Son influence a été extrême contre l'ASSE et encore plus contre Villarreal.

Déjà des statistiques folles avec Arsenal

Dans la lignée de ses statistiques folles avec Arsenal. En 2018-2019, il avait gagné 45 duels et subi 15 fautes en Premier League, plus haut total des joueurs nés en 1999 ou, après en 2019-2020, quand il avait été le premier joueur des Gunners (en septembre) au nombre d'interceptions (9) de tacles réussis (5) et de kilomètres parcourus (43).

Avec cet ajout dans son effectif, Sampaoli dispose d'un joueur, de ce qu'on a déjà vu, qui sait tout faire, autant offensivement, avec ses passes qui cassent les lignes, que défensivement avec son agressivité et qui, surtout, regarde autour de lui en permanence avant de recevoir le ballon. Un joueur racé, qui joue la tête haute et qui va enfin repeupler un milieu en manque de culot et de grand talent ces dernières années.

Plus d'infos

Commentaires