Kasper Dolberg, Amine Gouiri, William Saliba, Jean-Clair Todibo : les vérités de Jean-Pierre Rivère sur le mercato de l'OGC Nice

Au cours d'un long entretien de fin de saison, le président de l'OGC Nice Jean-Pierre Rivère a donné le ton pour le mercato estival.

Amine Gouiri, Kasper Dolberg, Jean-Clair Todibo et William Saliba sous le maillot de Nice
Amine Gouiri, Kasper Dolberg, Jean-Clair Todibo et William Saliba sous le maillot de Nice ©Maxppp
La suite après cette publicité

Clap de fin. Neuvième de Ligue 1, l'OGC Nice sort d'un exercice mitigé au regard des ambitions de son propriétaire Jim Ratcliffe, patron d'INEOS. Les Aiglons, en attendant de savoir si Christophe Galtier viendra s'asseoir sur leur banc de touche, préparent le mercato. Jean-Pierre Rivère, président du Gym, s'est longuement confié sur le sujet dans un entretien fleuve paru dans les colonnes de Nice Matin. Et s'il est resté vague sur le sujet Galtier, le patron azuréen a glissé quelques informations intéressantes.

Et à la question de savoir s'il y aura beaucoup de recrues cet été, la réponse a été claire. «Non. C’est important de trouver le bon équilibre. On a identifié les postes où l’on souhaitait avoir des compléments, en fonction des départs. L’objectif est d’avoir une équipe compétitive pour atteindre notre objectif, qui est clair : jouer une Coupe d’Europe», a-t-il lâché, prévoyant un marché compliqué. «Il va être compliqué pour les clubs français. La Covid a fait des dégâts, mais il y a également l’inconnue des droits TV. Il y aura des prix d’achat en baisse, mais aussi les prix de vente».

Au rayon départs justement, le boss niçois a évoqué le dossier Kasper Dolberg (23 ans), plutôt décevant cette saison, qui, selon nos informations, a des envies d'ailleurs. «Il a fait une bonne première année, cette saison il a vécu des épisodes difficiles en revanche : les faits divers, la Covid deux fois, les blessures, l’appendicite, une préparation physique un peu compliquée... Je ne jugerais pas un garçon comme lui sur cette saison. (Vous croyez donc encore en lui ?) Bien sûr», a-t-il confié avant d'insister.

Réflexion pour Saliba et Todibo, pas touche à Gouiri

«Nous, on souhaite le conserver. Si lui veut rester ? C’est à lui qu’il faut poser la question. Je pense qu’il sera sollicité, mais notre vœu est de le conserver», a-t-il indiqué. L'OGCN espère aussi garder William Saliba (20 ans) et Jean-Clair Todibo (21 ans), respectivement prêtés par Arsenal et le FC Barcelone. «William, si on pouvait le prolonger d’une année, on le ferait volontiers. Mais il appartient à Arsenal, on n’a pas la main. Pour Todibo en revanche, on a la main. Ça fait partie de la réflexion du prochain coach», a-t-il envoyé.

Il s'est ensuite montré beaucoup moins catégorique dans le dossier Jeff-Reine Adélaïde (23 ans), prêté par l'Olympique Lyonnais avec option d'achat à 25 M€. «C’est un joueur de Lyon». D'après nos informations, JRA va revenir à Lyon où il compte s'imposer. Sur le dossier Amine Gouiri (21 ans), auteur d'une remarquable saison (12 buts et 6 passes décisives en Ligue 1), Rivère a joué cartes sur table. «Je vais être clair : notre projet n’est pas de prendre des jeunes pour faire du trading. On a traversé des années où l’on était obligé de vendre, ce qui n’est pas facile pour bâtir sur du long terme. Aujourd’hui, ne serait-ce que pour Julien (Fournier), je rêverais d’un mercato où il a juste deux ajustements à faire», a-t-il envoyé avant de poursuivre.

«L’objectif c’est de bâtir un socle avec des jeunes entourés de cadres, qui progressent ensemble. Avant, un joueur pouvait partir pour un club moyen. Aujourd’hui, soit il partira pour un très grand club, soit il ne partira pas. Cette équipe a du potentiel. Et Amine l’a exprimé dans la presse, il ne souhaite pas quitter Nice cette année. Nous non plus. On n’est pas surpris par son talent. Il est allé plus vite que d’autres dans sa progression», a-t-il conclu. Le ton est donné. L'été nous dira si le cap sera respecté.

Plus d'infos

Commentaires