Comment éviter les ampoules aux pieds au football

Soin
Comment éviter les ampoules aux pieds quand on joue au football
Comment éviter les ampoules aux pieds quand on joue au football ©Maxppp

Très embêtantes voire douloureuses, les ampoules aux pieds frappent en masse les joueurs et joueuses de foot, qui ne trouvent pas de solution pour les éviter. Nous vous donnons donc des astuces pour y remédier.

Des picotements ou des brûlures au niveau du talon. Parfois au niveau des orteils ou sous le pied. Vous reconnaissez ces sensations désagréables ? C’est fort probable car les ampoules sont récurrentes pendant les matchs ou les entraînements de football. Mais comment expliquer ce phénomène ? Pour commencer, il est important de savoir qu’une ampoule est une défense naturelle de la peau qui, lors des frottements incessants entre les différentes parties du pied et la chaussure, va s’irriter. Pour protéger la peau et les tissus lésés, une cloque protectrice composée d’un liquide clair va donc se former. C’est ce que l’on appelle communément une ampoule. Pour l'éviter, il existe des astuces simples à mettre immédiatement en place.

La suite après cette publicité

1) Hydrater ses pieds

Généralement, garder ses pieds secs permet d’éviter les ampoules. Cependant, les frottements sont plus irritants quand la peau est très sèche ou, à l'inverse, quand elle est très humide à cause de la transpiration. La solution intermédiaire est donc d’hydrater ses pieds avant de jouer avec une crème spéciale anti-frottements, qu’utilisent régulièrement les coureurs à pied par exemple. Ce type de crème se trouve facilement en pharmacie ou dans des boutiques de sport comme Decathlon.

Ces crèmes vont hydrater votre peau tout en la rendant légèrement glissante pour que les frottements aient moins d’impact sur la peau. Si vous le pouvez, pensez à sécher vos pieds, s’ils sont humides, avec une serviette à la mi-temps et à réhydrater vos pieds avant la seconde période. Avoir une paire de chaussettes pour chaque mi-temps demeure aussi une solution idéale. Enfin, après la douche, pensez à bien sécher vos pieds et à les réhydrater avant de vous habiller.

2) Éviter de jouer avec des chaussures neuves

Voici un autre conseil essentiel qui n’est pourtant pas souvent appliqué. Il est vrai que c’est tentant de jouer immédiatement avec une paire de chaussures que l’on vient d’acheter. Parfois, on n’a pas vraiment le choix. Cependant, on sait qu’une paire neuve est particulièrement rigide, ce qui favorise donc les frottements douloureux, et qu’il faut un certain temps avant qu’elle ne s’adapte parfaitement à vos pieds pour que vous vous y sentiez parfaitement à l’aise. C’est pourquoi il faut au minimum préparer ses chaussures avant de les porter. Vulgairement, on appelle ça « casser ses chaussures ».

Il s’agit par exemple de porter ses chaussures à la maison, dans des situations plutôt calmes pour que la paire se détende au contact de vos pieds. Vous pouvez aussi la tordre dans tous les sens pour l’assouplir ou encore la mettre sur un chauffage voire la passer sous l’eau chaude pour détendre la tige, s’il s’agit d’un matériau synthétique. Avec ces techniques, vous optimisez vos chances de vous sentir parfaitement à l’aise lors de votre première session avec votre nouvelle paire et d’éviter les ampoules.

3) Essayer ses nouvelles chaussures avant de les acheter

Pour éviter les frottements, mieux vaut avoir une paire avec une pointure parfaitement adaptée. Une chaussure trop large augmentera les frottements mais une chaussure trop serrée les favorisera également tout en les rendant plus douloureuses. C’est pourquoi il est important de pouvoir essayer ses nouvelles chaussures en magasin avant de les acheter. Des boutiques comme Foot.Fr Plan de Campagne (près de Marseille), ont installé des mini-terrains pour que les clients puissent tester les chaussures dans des conditions de jeu avant de les acheter. C’est une étape primordiale pour éviter les mauvaises surprises.

Il est important de savoir que les pointures varient selon les équipementiers et parfois même selon les modèles. Nike a tendance à « tailler petit » tandis qu’adidas « taille plutôt grand » avec une numérotation de pointure particulière comme le 42 ⅔ ou le 43 ⅓. Pour savoir quelle est la bonne pointure, pas d’autre choix que d’aller essayer directement sa future paire.

4) Porter des chaussettes adaptées

Ces dernières années, de nombreux équipementiers se sont spécialisées dans les chaussettes de performance comme Trusox, TapeDesign, SoxPro ou encore la marque française Ranna. Il ne s’agit vraiment pas de marketing, les chaussettes de performance ont vraiment une utilité pour réduire les frottements, la transpiration et donc la formation d’ampoules.

Ces chaussettes sont généralement constituées d’un tissu plus élastique que sur les chaussettes classiques, plus respirant et elles arborent aussi des éléments antidérapants sous le pied pour limiter les frottements. Pour pouvoir les porter en match, l’astuce consiste tout simplement à couper vos chaussettes de match au niveau des chevilles et porter vos chaussettes de performance en-dessous. C’est ce que font beaucoup de joueurs professionnels. C’est simple et vraiment efficace.

5) Mettre des pansements anti-ampoules

Généralement, on préconise de porter des pansements anti-ampoules quand celles-ci ont déjà fait leur apparition. Cependant, il peut être intéressant de les porter de manière préventive sur des zones sensibles déjà touchées par le passé. On pense au talon et au petit orteil par exemple. La marque Compeed, est la référence du marché et propose une large gamme de pansements que l’on peut retrouver dans toutes les pharmacies.

Eden Hazard lesionado 1920

L’avantage de ces pansements est l’application d’un gel actif avec des particules hydrocolloïdes qui vont absorber l’humidité et favoriser une cicatrisation rapide en cas d’ampoule. Ils ont aussi l’avantage d’être souples et d’épouser idéalement la surface de la peau pour éviter de provoquer d'autres ampoules environnants.

Que faire si l'on a déjà une ampoule ?

Si une ampoule s’est déjà manifestée, voici les solutions que vous adoptez:

1) Appliquer des pansements adaptés comme ceux que l’on vient de citer.

2) Percer l’ampoule sans retirer la peau. Il faudra cependant prendre des précautions en vous lavant bien les mains et en stérilisant une aiguille avec un produit désinfectant avant de percer délicatement le bord de l’ampoule. Le but recherché est de vider le liquide à l’intérieur de l’ampoule puis de désinfecter la zone concernée avant de la recouvrir avec un pansement adapté.

3) Si l’ampoule s’est déjà déchirée, il faut la laisser comme telle, sans retirer la peau morte car elle va quand même protéger les tissus lésés en attendant leur cicatrisation. Vous pouvez désinfecter et nettoyer la zone cutanée, qui est généralement à vif, puis appliquer un pansement adapté pour limiter la douleur.

4) Si vous avez des problèmes récurrents d’ampoules, consultez un podologue qui saura exactement comment vous aider à les soigner et à les éviter.