L'AC Milan se place pour Predrag Rajkovic

Recruté l'an dernier par Reims, le gardien serbe ne cesse de voir sa cote grimper. Et aujourd'hui, un monument de la scène européenne pense à lui.

Predrag Rajkovic , le dernier rempart du Stade de Reims
Predrag Rajkovic , le dernier rempart du Stade de Reims ©Maxppp

Sixième du classement de Ligue 1 suite à la décision de la LFP d’arrêter définitivement le championnat de France, le Stade de Reims attend de connaître les résultats des deux finales de coupes (de France et de la Ligue) pour savoir s’il sera européen et couronner ainsi une excellente saison 2019/2020. Cependant, en attendant de connaitre le verdict, le club champenois va devoir s’atteler à une mission : conserver ses meilleurs éléments.

La suite après cette publicité

A commencer par Predrag Rajkovic (24 ans). Arrivé l’été dernier en provenance du Maccabi Tel-Aviv, le Serbe est venu pour remplacer Edouard Mendy parti au Stade Rennais. Recruté pour 5 M€, le natif de Negotin a rapidement été considéré comme l’une des très bonnes affaires du mercato estival français de 2019. Une impression confirmée par le titre honorifique de meilleure défense du championnat remporté par les Rémois (21 buts encaissés).

Une piste conseillée par Rangnick

Une jolie performance qui n’est pas sans conséquence puisque plusieurs équipes lorgnent plus que jamais sur Rajkovic. Séville et Nice ont ainsi été les premières équipes citées. Mais Tuttosport révèle ce mardi que l’AC Milan est également venu s’ajouter à cette liste. Toujours confronté au dilemme Gianluigi Donnarumma, les Rossoneri n’ont toujours pas prolongé un gardien (lié jusqu’en 2021) désireux de rester, mais dont la vente permettrait aux Lombards de renflouer des caisses bien vides.

Prévoyants, les Transalpins ont donc coché le nom de Rajkovic en cas de départ de Donnarumma. Le journal italien ajoute d’ailleurs que le portier du SDR a été l’un des noms rapidement suggérés par l’homme annoncé avec insistance sur le banc de San Siro, Ralf Rangnick. Une belle reconnaissance pour le joueur, mais un sacré casse-tête à venir pour les dirigeants rémois sans doute désireux de conserver plus d'un an leur dernière trouvaille.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires