OL, Botafogo : le cauchemar continue pour John Textor !

Par Josué Cassé
2 min.
John Textor  @Maxppp

Propriétaire de l’Olympique Lyonnais, lanterne rouge de Ligue 1, John Textor se retrouve au cœur de la tempête et la situation n’est pas près de s’arranger pour l’homme d’affaires américain. La raison ? Les déboires vécues par Botafogo, un des autres clubs détenus par le natif de Kirksville.

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Acteur important sur la planète football, John Textor ne cesse de faire parler de lui et pas forcément pour la bonne cause. Actionnaire majoritaire de l’Olympique Lyonnais mais également de Botafogo au Brésil, l’homme d’affaires américain dispose également de parts du côté de Crystal Palace et du RWD Molenbeek. Oui mais voilà, à la tête de ces différents clubs, le dirigeant de 58 ans ne connaît pas la réussite escomptée. Loin s’en faut. Au coeur des critiques du côté de l’OL, bon dernier de Ligue 1 avec 7 petits points et une nouvelle fois battu par le RC Lens ce week-end, Textor n’a aucun répit.

La suite après cette publicité

Ce lundi matin, le réveil sera une nouvelle fois pénible pour l’intéressé puisque le nouveau revers connu par les Rhodaniens précédait une autre terrible désillusion. En effet, l’avant-dernière journée du championnat brésilien a vu une autre équipe d’Eagle Football, Botafogo, subir un camouflet aussi redouté que douloureux. Malgré 13 points d’avance à l’issue des matches aller, la formation auriverde est désormais officiellement hors course pour le titre final, désormais promis à Palmeiras après sa victoire (1-0) face à Fluminense. Au classement, l’équipe fondée par la communauté italienne de Sao Paulo compte, en effet, 69 points (+31 de différence de buts), soit trois de plus que l’Atlético Mineiro (66 points, +23) et Flamengo (66 points, +15).

À lire Villarreal : grosse épidémie dans le vestiaire avant d’affronter l’OM

Le Botafogo de Textor s’est totalement délité !

Mercredi, Palmeiras aura donc l’opportunité d’être sacré officiellement face au quatorzième Cruzeiro, qui vient d’assurer son maintien après son nul (0-0) accroché contre… Botafogo. Très mal embarqué dans la course à la Copa Libertadores, le club brésilien de John Textor, qui vient de voir trois formations lui passer devant, s’est progressivement effondré et pointe désormais à la cinquième place du championnat, derrière l’Atlético Mineiro, Flamengo ou encore Gremio. En enchaînant un dixième match sans victoire, Botafogo, qui n’a gagné que deux fois en trois mois (et en 16 matchs), se retrouve aujourd’hui en dehors de la zone de qualification directe pour la Copa Libertadores avant une dernière journée décisive sur la pelouse de l’Internacional, qui vient de gagner ses trois derniers matchs de championnat…

La suite après cette publicité

Classement live

Largement remis en question pour sa gestion douteuse du côté de l’OL, celui qui vient de limoger Fabio Grosso, tout en officialisant plusieurs changements au sein de l’organigramme rhodanien, poursuit donc sa descente aux enfers. Incapable de se montrer à la hauteur avec les différents clubs qu’il détient (Crystal Palace est 12e de Premier League, le RWD Molenbeek est 11e de Jupiler Pro League). Une terrible chute libre qui devrait, un peu plus, ternir son image sur la scène internationale. En attendant de connaître des jours meilleurs outre-Atlantique, John Textor va désormais devoir trouver les clés pour sortir l’OL du marasme. Si Pierre Sage a convaincu pour sa grande première sur le banc lyonnais, l’Américain, lui, continue de faire trembler tout un peuple…

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité