José Mourinho s’attire les foudres de l’Italie !

Par Josué Cassé
2 min.
José Mourinho @Maxppp

Nouvel entraîneur de Fenerbahçe après son départ de l’AS Roma, José Mourinho s’est offert une nouvelle sortie médiatique remarquée. Cette fois-ci au sujet de la sélection italienne, qui s’apprête à remettre son titre en jeu lors de l’Euro 2024.

Faire parler de soi est un art que José Mourinho maîtrise à la perfection. Réputé pour ses nombreuses sorties piquantes derrière le micro, le technicien portugais s’est offert une nouvelle déclaration remarquée, ce samedi, dans un entretien accordé à RTP. Interrogé sur les favoris à l’Euro 2024, qui débutera en Allemagne le 14 juin prochain, le nouvel entraîneur de Fenerbahçe a ainsi listé les sélections les mieux armées au sacre final. «Je pense que presque tout le monde pense comme moi. Le Portugal, l’Angleterre, la France sont favoris, et en deuxième ligne, je dirais l’Allemagne, l’Espagne».

La suite après cette publicité

Relancé sur les chances de l’Italie, couronnée en 2021, l’ancien coach de Manchester United et de l’Inter Milan a cependant assuré que la Squadra Azzurra de Luciano Spalletti ne faisait pas partie, selon lui, des prétendants au titre. «L’Italie championne d’Europe ? Je ne crois pas. Je ne trouve pas assez de talent pour gagner, ils ont gagné la dernière fois, mais je ne crois pas à une deuxième fois». Des déclarations qui n’ont pas manqué de faire réagir et qui n’ont forcément pas été bien accueillies en terres italiennes. Absente lors des deux dernières éditions de la Coupe du Monde en Russie puis au Qatar, l’Italie s’avance pourtant avec le statut d’outsider.

À lire Euro 2024, Italie : Riccardo Calafiori est la nouvelle coqueluche du football italien !

L’Italie, un outsider prêt à recréer la surprise ?

Avec le départ de plusieurs cadres, un nouveau sélectionneur et une équipe en pleine reconstruction, la Nazionale semble, en effet, moins armée que certaines sélections. Lors des qualifications à l’Euro 2024, les coéquipiers de Gianluigi Donnarumma étaient d’ailleurs passés très proche d’un nouveau drame national. Il avait ainsi fallu attendre la dernière journée du groupe C pour connaître le sort des Italiens. Si l’Angleterre a terminé large leader de cette poule, l’Italie a, en effet, bien failli passer par la case des barrages. C’est finalement l’Ukraine, avec le même nombre de points que l’Italie mais une moins bonne différence de buts, qui a terminé 3ème et qui a également fini par empocher son ticket pour la compétition via les barrages.

La suite après cette publicité

Une fragilité qui renforce donc le sentiment livré par José Mourinho même si le football enseigne souvent que tout est possible. En 2021, la Squadra Azzurra avait, à ce titre, remportée l’Euro à la surprise générale. Portés par un enthousiasme flamboyant et un collectif rigoureux, les hommes de Roberto Mancini avaient ainsi décroché le titre continental. Alors oui, l’Italie, placée dans le groupe B en compagnie de la Croatie, l’Espagne et l’Albanie, n’est plus aussi belle que jadis mais l’histoire prouve que cette sélection sait aussi faire déjouer les pronostics. Même ceux de José Mourinho…

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité