Paris FC : Bahreïn déjà prêt à faire un effort en cas de montée en L1 !

Après avoir parfaitement lancé sa saison, le Paris FC caracole largement en tête de la Ligue 2. Et selon les dires de Pierre Ferracci, Bahreïn, actionnaire du club, est très attentif à la situation sportive du club et pourrait faire un effort supplémentaire en cas de montée en Ligue 1…

Pierre Ferracci et René Girard, le tandem gagnant du Paris FC
Pierre Ferracci et René Girard, le tandem gagnant du Paris FC ©Maxppp

« Le chemin est encore long avant d'atteindre la Ligue 1. C'est un objectif sur trois, quatre ans. Ce n'est pas un objectif immédiat. On essaye de faire progresser le club. » Interrogé sur FM en août 2019, le président du Paris FC Pierre Ferracci se voulait prudent quant à la possibilité de voir son équipe en Ligue 1 à court terme. Et ce dernier avait eu bien raison tant le début de saison 2019-20 avait été poussif avec 7 défaites en 10 matches et un terrible 8-0 encaissé en Coupe de la Ligue à Nantes. Le coach d’alors, Mehmed Baždarević, n’avait pas résisté et avait vu l’expérimenté René Girard s’installer sur le banc de touche au coeur de l'hiver.

La suite après cette publicité

Une arrivée qui avait coïncidé avec un rebond intéressant en Ligue 2, un maintien, et surtout avec l’arrivée d’investisseurs du Bahreïn qui avait acquis 30 % du club de la capitale contre un chèque de 5 M€. Et depuis le début de saison, le PFC est en feu. Entre un recrutement intelligent et des joueurs physiquement au top, le club coaché par René Girard assomme déjà la Ligue 2, si bien qu’il possède déjà 7 points d’avance sur Troyes le deuxième du classement après 10 journées de championnat. Interrogé par Le Parisien sur le bon début de saison des siens, Pierre Ferracci est bien évidemment heureux. S’il assure que tout est prêt en cas de montée en Ligue 1 notamment du point de vue des structures financières, commerciales et administratives, le problème du stade va rapidement se poser. Si la priorité reste d’évoluer à Charléty en L1, l'enceinte va devoir subir un profond lifting pour le cahier des charges de la première division.

Reste les contours de la prochaine équipe dans l’élite. S’il est forcément trop prématuré d’en parler, Ferracci compte intégrer de nouveaux investisseurs dans le club. « Mais malgré la crise sanitaire, notre début de saison facilite forcément les contacts. J'ai donc ouvert le champ des négociations. Si on a la chance de monter en L1, ça ne sera pas le même prix d'entrée. Mais je resterai quoiqu'il arrive sur le schéma annoncé : des investisseurs étrangers, mais aussi franciliens pour donner une coloration régionale et nationale au capital. Je continuerai à être majoritaire », explique-t-il.

«Le Bahreïn est prêt à faire un effort supplémentaire en L1 »

Avant d’annoncer un possible coup de pouce du Bahreïn en cas de montée. « On vient d'effectuer un voyage express de dimanche dernier à mercredi au Bahreïn. On a pu rencontrer le Roi Hamad ben Issa Al Khalifa et son fils, le prince Nasser ben Hamed Al-Khalifa qui nous suit depuis le début. C'est plus facile d'aller là-bas dans notre position actuelle que celle de l'an dernier. L'un des objets de ce voyage était de discuter avec eux d'une éventuelle montée en L1. Des choses étaient déjà prévues et forcément ça peut encore s'accélérer. Le Bahreïn est prêt à faire un effort supplémentaire en L1. »

Avec une équipe solide leader de Ligue 2, un coach expérimenté déjà champion de France, un centre de formation qui commence clairement à porter ses fruits, des investisseurs prêts à aider le Paris FC à s’installer durablement durant l’élite, toutes les planètes semblent alignées pour faire enfin du club basé à Orly le deuxième grand club de Paris. Reste désormais à transformer l’essai.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires