Vente OL : le terrible ultimatum du club à John Textor !

Par Josué Cassé
3 min.
Vente OL : le terrible ultimatum du club à John Textor ! @Maxppp

Annoncée depuis plusieurs semaines, la vente de l'Olympique Lyonnais, déjà reportée à deux reprises, tarde à s'officialiser. De quoi commencer à agacer les vendeurs et l'OL Groupe ? Oui, si l'on en croit le dernier communiqué de la formation rhodanienne.

La suite après cette publicité

Que se passe-t-il avec le milliardaire américain John Textor ? Choisi par la banque d’affaires Raine pour racheter le club rhodanien, l'ancien directeur général du service de vidéo à la demande fuboTV attend toujours l'accord de Crystal Palace et de la Premier League pour finaliser la prise de contrôle du club par la société Eagle. De ce fait, la vente de l'OL est devenue un feuilleton bien compliqué. De report en report, la cession de l’OL s’éternise, en effet, alors que tout semblait devoir se régler d’abord en septembre, puis en novembre.

Frustré et lassé par la situation, OL Groupe ne s'était d'ailleurs pas privé pour adresser, vendredi dernier, un premier coup de pression à l'homme d'affaires américain. Réuni, dimanche soir, pour statuer sur le sujet, le conseil d'administration d'OL Groupe s'est une nouvelle fois exprimé, ce lundi. L'occasion pour les hautes sphères lyonnaises de menacer, à nouveau, Textor.

À lire Tetê quitte l’OL et file à Leicester en prêt

Le rachat de John Textor en passe de capoter ?

«Au regard des avancées réalisées dans les 48 dernières heures, les Vendeurs et OL Groupe ont accepté de concéder un ultime délai à Eagle au 7 décembre 2022 pour trouver un accord final», indique, à ce titre, la formation rhodanienne, avant de préciser que si tout n'était pas bouclé dans les prochaines heures, les vendeurs et l'OL Groupe pourraient «considérer des sources alternatives de renforcement de ses fonds propres». Autrement dit, le club ne s'interdit pas la possibilité d'explorer de nouvelles pistes pour la vente de ses actions.

La suite après cette publicité

Si la holding de John Textor a donc jusqu'à ce mercredi pour finaliser le rachat du club, cette nouvelle menace confirme les difficultés actuellement rencontrées par le milliardaire. «La réalisation de l'apport a été retardée, car elle est soumise à l'accord des autorités footballistiques britanniques (Premier League). Ces autorités ont requis l'accord de Crystal Palace et de ses actionnaires. À ce jour, l'accord de Crystal Palace est ses actionnaires (autres que moi-même), prérequis posé pour l'approbation de la Premier League, n'a pas encore été obtenu. Nous avons fait des progrès significatifs ces derniers jours et pensons être sur une bonne voie pour trouver un accord dans les prochains jours», expliquait, malgré tout, Textor récemment pour rassurer les Lyonnais.

Si le dénouement semble donc maintenant imminent, John Textor est lui sous pression. «OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC, contrôlée par M. John Textor, s'est engagée auprès de ses principaux actionnaires historiques à acquérir 39 201 514 actions actions OL Groupe. Eagle Football s'est en outre engagée à souscrire, sous réserve de la réalisation de ses acquisitions à une augmentation du capital réservé à l'OL Groupe d'un montant de 86 M€», précise, enfin, le communiqué. Un début de possible collaboration tumultueux ou une catastrophe à venir ? Réponse dans les prochaines heures...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité