CdM 2022 : la Belgique s'en sort bien face au Canada et prend la tête de sa poule

Les joueurs de la Belgique célèbrent le but de Michy Batshuayi
Les joueurs de la Belgique célèbrent le but de Michy Batshuayi ©Maxppp
La suite après cette publicité

Malheureuse demi-finaliste de la dernière édition face à l'équipe de France, future championne du monde, la Belgique faisait son entrée en lice dans ce groupe F de la Coupe du Monde au Qatar face au Canada, auteur de sa toute première participation dans un Mondial, sur la pelouse du stade Ahmed bin Ali de la banlieue nord-ouest de la capitale Doha. Les Diables Rouges, menés par Roberto Martinez et l'un des favoris pour la qualification en phase finale, pouvaient profiter du match nul et vierge plus tôt dans la journée entre le Maroc et la Croatie pour prendre seuls le trône de leur groupe. Néanmoins, ils devaient se défaire de Canucks de John Herdman qui arrivaient avec le statut d'outsider. Ce sont justement eux qui dominaient l'entame de la rencontre par la vivacité de ses offensifs, parmi lesquels on retrouvait le Lillois Jonathan David et le Munichois Alphonso Davies. Si Michy Batshuayi allumait la première mèche du match (1e), les hommes en blanc se montraient dangereux dans le camp adverse à plusieurs reprises avant d'obtenir un penalty, tiré par Davies mais bien claqué par Thibaut Courtois (11e).

Les Canadiens continuaient de pousser pour déranger la défense belge (13e, 30e, 31e, 45+2e), qui restait solide malgré quelques actions hasardeuses. La Belgique se procurait également quelques occasions mais manquait de lucidité dans le dernier geste (19e, 23e), jusqu'au missile de l'ancien attaquant de l'OM Batshuayi, aujourd'hui sous contrat à Fenerbahce, pour crucifier Milan Borjan et ouvrir le score contre le cours du jeu (1-0, 44e). Au retour des vestiaires, Jonathan David n'était pas loin de remettre sa nation à égalité mais son coup de casque n'inquiétait pas le dernier rempart du Real Madrid (48e). Les 22 acteurs proposaient moins de rythme et d'intensité que lors du premier acte mais rendaient coup pour coup, avec plusieurs offensives consécutives dans les deux camps. Les Rouge-et-Noir n'étaient pas loin du but du break, mais Batshuayi n'avait plus la même justesse (67e). De l'autre côté, Cyle Larin voyait Courtois l'empêcher d'égaliser malgré la tête cadrée (80e). Avec ce succès mais précieux succès, la Belgique s'en sort bien pour son entrée en matière et prend la tête de sa poule. Le Canada, quant à lui, devra se relancer face à l'équipe au damier pour espérer rester dans la course aux huitièmes.

Plus d'infos

Commentaires