Arrêt de la L1 : Aulas aurait voulu des sanctions de l'UEFA

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, et Didier Quillot, directeur général de la LFP
Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, et Didier Quillot, directeur général de la LFP ©Maxppp

Au cours de son entretien accordé à La Gazzetta dello Sport, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a une nouvelle fois évoqué l'arrêt de la Ligue 1 suite à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences. Le patron du club rhodanien, toujours remonté, estime même que l'UEFA aurait dû intervenir pour sanctionner ce choix des gouvernants du football français.

La suite après cette publicité

«L’UEFA a bien fait d’inviter à la prudence. Mais pas la France. Chez nous, des intérêts individuels liés aux places européennes et de relégables ont prévalu. A la fin, ce sont les grands clubs qui y perdront le plus. Le PSG estime à plus de 200 M€ le préjudice, nous à plus de 100 M€. (…) L’UEFA aurait peut-être dû menacer de sanctions ceux qui ne respectaient pas ses directives», a-t-il lâché.

Commentaires