Arrêt de la L1 : Aulas aurait voulu des sanctions de l'UEFA

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, et Didier Quillot, directeur général de la LFP
Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, et Didier Quillot, directeur général de la LFP ©Maxppp

Au cours de son entretien accordé à La Gazzetta dello Sport, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a une nouvelle fois évoqué l'arrêt de la Ligue 1 suite à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences. Le patron du club rhodanien, toujours remonté, estime même que l'UEFA aurait dû intervenir pour sanctionner ce choix des gouvernants du football français.

«L’UEFA a bien fait d’inviter à la prudence. Mais pas la France. Chez nous, des intérêts individuels liés aux places européennes et de relégables ont prévalu. A la fin, ce sont les grands clubs qui y perdront le plus. Le PSG estime à plus de 200 M€ le préjudice, nous à plus de 100 M€. (…) L’UEFA aurait peut-être dû menacer de sanctions ceux qui ne respectaient pas ses directives», a-t-il lâché.

Articles recommandés

Commentaires