Coupe d’Asie 2023 : l’exploit colossal de la Palestine qui marque l’histoire !

Par Aurélien Macedo
5 min.
Oday Dabbagh buteur avec la Palestine @Maxppp

Alors que le conflit mêlant Israël et la Palestine depuis des décennies s’est intensifié depuis la fin de l’année 2023, la sélection palestinienne de football dispute actuellement la Coupe d’Asie. Un tournoi où les Lions de Canaan ont obtenu une qualification historique en huitièmes de finale.

Moyen d’unir un peuple à travers sa nation, le football international a permis d’obtenir quelques belles histoires. Récemment, l’Ukraine a été en quart de finale de l’Euro 2020 malgré les tensions avec la Russie et depuis ce parcours une guerre oppose désormais les deux pays. En 2007, l’Irak avait réalisé un exploit incommensurable en s’offrant l’Arabie saoudite en finale de la Coupe d’Asie grâce à Younis Mahmoud. Il s’agit encore du seul titre des Lions de Mésopotamie. 17 ans plus tard, c’est un autre pays du golfe arabo-persique qui est en train de s’offrir l’une des plus belles pages de son histoire footballistique : la Palestine. Comme nous vous l’avons expliqué, jouer une compétition alors que son pays est en proie à la guerre est quelque chose d’assez singulier et la logistique n’a pas été des plus faciles pour la sélection palestinienne. Pour autant, cela ne l’empêche pas de s’établir comme une nation émergente du continent.

La suite après cette publicité

Qualifiée pour la première fois à la Coupe d’Asie des Nations 2015, la Palestine n’avait pas brillé avec des lourdes défaites contre le Japon (4-0), la Jordanie (5-1) et l’Irak (2-0), mais l’essentiel était ailleurs avec une première étape atteinte à travers cette participation. De nouveau présente lors de la Coupe d’Asie des Nations en 2019, la Palestine avait surpris en neutralisant la Syrie (0-0) et la Jordanie (0-0), mais sa défaite 3-0 contre l’Australie l’empêchait de se qualifier avec une troisième place (6e/6 au classement des meilleurs troisièmes). Une progression était ressentie et cela s’est concrétisé à l’occasion de cette Coupe d’Asie des Nations 2023. Placé dans le groupe C avec l’Iran, les Émirats arabes unis et Hong Kong, la Palestine qui était chapeau 3 et 93e nation FIFA au moment du tirage au sort pouvait espérer la qualification et c’était en tout cas son objectif. Pourtant cela a mal débuté avec une défaite initiale 4-1 contre l’Iran. Un revers qui aurait pu jeter le glas sur les espérances des Palestiniens, mais il n’y en a rien été.

À lire Malaga : un joueur donne son maillot à un supporter contre 50€ !

Oday Dabbagh, héros de tout un peuple

Bien que mené lors de son deuxième match face aux Émirats arabes unis, la Palestine s’est retrouvée en supériorité numérique suite à l’exclusion de Khalifa Al Hammadi puis Bader Nasser a concédé un but contre son camp en seconde période. Les deux équipes se sont donc quittées sur le score de 1-1. Avec 1 point et une différence de but négative de -3, la Palestine devait obligatoirement battre Hong Kong pour se qualifier et si possible avec beaucoup de buts. Mené par sa star Oday Dabbagh, l’attaquant de Charleroi qui s’est offert un doublé et Zaid Qunbar qui a enfoncé le clou, la Palestine s’est imposée 3-0. Un résultat qui aurait pu offrir la deuxième place du groupe aux Lions de Canaan si les Émirats arabes unis n’avaient pas réduit le score sur le fil contre l’Iran (défaite 2-1). Néanmoins, l’essentiel est ailleurs, assurée d’être dans les quatre meilleurs troisièmes, la Palestine se retrouve qualifiée pour la première fois de son histoire en huitième de finale de la Coupe d’Asie des Nations.

La suite après cette publicité

«Félicitations au peuple palestinien pour sa qualification au prochain tour. Je tiens à exprimer ma gratitude à mes joueurs, ils ont été des héros aujourd’hui. J’apprécie le dévouement du personnel et de notre fédération pour leur soutien continu. Nous sommes entrés dans le match en sachant que nous devions gagner. Nos joueurs étaient déterminés à atteindre l’objectif et heureusement nous nous sommes qualifiés. Chaque entraîneur principal aspire à aller loin dans ce tournoi, mais nous devons être réalistes quant à nos chances. L’équipe a montré de nombreuses améliorations dans ses performances et j’ai pleinement confiance en mes joueurs pour être performants au prochain tour» lâchait plein d’émotions le sélectionneur tunisien Makram Daboub à l’issue de la rencontre. Pourtant, le contexte de guerre reste pesant sur le groupe et de mauvaises nouvelles peuvent vite arriver. Le buteur Oday Dabbagh a notamment perdu son cousin durant la compétition.

L’épopée n’est pas terminée…

Meurtris par ce qui arrive à leurs proches et voulant rendre fier leur peuple qui ne vit pas des moments très agréables, les joueurs palestiniens n’ont pas caché leur intention dans le jeu et ont affirmé leur détermination tout au long de la phase de poules. «C’est notre troisième participation consécutive et ce tournoi s’impose comme notre meilleur jusqu’à présent. Avec des objectifs et une ambition clairs, nous avons promis à nos supporters une qualification pour les huitièmes de finale. Même si nous étions dans un groupe difficile, nous avons fait preuve de détermination pour atteindre notre objectif […] Atteindre les huitièmes de finale a mis en valeur l’esprit des joueurs palestiniens et nous visons à maintenir cet esprit pour de futurs succès. Les supporters restent notre motivation numéro un et nous sommes immensément fiers de la façon dont ils encouragent l’équipe nationale palestinienne» avait notamment déclaré le capitaine Mu’sab Al Battat qui évolue à Shabab Al-Dhahiriya SC, club de Cisjordanie.

La suite après cette publicité

Marquant l’histoire de son football, cette génération palestinienne veut continuer à défendre ses valeurs et déplacer les montagnes. «Avec un fort esprit d’équipe, notre ambition est d’avancer loin dans ce tournoi. Désormais, n’ayant plus rien à perdre, nous ferons de notre mieux. Nous avons montré de l’espoir et je pense que nous pouvons maintenir cette concentration pour les prochains matches. Jouer la phase à élimination directe sera complètement différent et j’espère que nous pourrons maintenir ce type de performance», a notamment martelé le sélectionneur Makram Daboub. La mission sera loin d’être évidente pour les Lions de Canaan lors des huitièmes de finale. Alors que le classement des meilleurs troisièmes n’est pas totalement fixé, les Palestiniens savent qu’ils auront deux adversaires possibles avec l’Australie ce dimanche ou le pays hôte de la compétition, le Qatar ce lundi. Un sacré choc en perspective pour la Palestine qui apporte un peu de lueur à ses compatriotes et un message de communion en cette période trouble pour la "terre des oliviers".

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité