Josep Maria Bartomeu tape du poing sur la table concernant les finances du FC Barcelone

Dans un long entretien accordé en Espagne, le président du club catalan a fait le point sur la situation compliquée que vit son club à cause de l'arrêt total du football. Mais il ne semble pas plus inquiet que ça.

Bartomeu lors d'une assemblée des socios du Barça
Bartomeu lors d'une assemblée des socios du Barça ©Maxppp

Le FC Barcelone s'est libéré d'un sacré poids. L'intégralité de l'effectif de l'équipe première a accepté de baisser ses émoluments de 70% pendant cette période de confinement, où le club n'enregistre pratiquement aucun revenu. Lionel Messi et sa bande prendront même en charge une partie du salaire des employés du club, pour qu'ils puissent toucher 100% de leurs revenus habituels malgré le chômage technique, portant cette réduction de salaire à 72%. Une mesure saluée par le président Josep Maria Bartomeu et qui va permettre au club catalan de faire quelques économies en ces temps de crise. Le dirigeant barcelonais en a d'ailleurs dit un peu plus sur la situation financière du club dans un entretien accordé à Mundo Deportivo.

La suite après cette publicité

« Au total, en comptant l'équipe première et les autres équipes, on économise 16 millions d'euros de salaire net par mois. Si la situation dure un mois, ça fera une baisse de 5,75% du total des salaires annuel. Si ça dure 45 jours, ça fera un 8,6% et si ça dure deux mois, 11,5%. C'est un accord flexible qui est conditionné par le nombre de jours », a-t-il lancé, avant de faire le point sur les pertes : « nous n'avons plus de ventes de billets, de droits TV, d’événementiel, de boutiques, de places vendues pour le musée, ni les académies. Il y a une diminution énorme des revenus et on tente de compenser ça avec la baisse des salaires des joueurs et des employés, dirigeants inclus, et d'autres actions qui baissent les coûts totaux, avec des projets qui peuvent prendre du retard ».

Josep Maria Bartomeu dresse un constat optimiste

« Evidemment, nous ne pourrons pas atteindre les 1,05 milliards d'euros de chiffre d'affaires, mais jusqu'en février on était sur un record, très au-dessus de ce qui était prévu. Tout s'est arrêté et on ne peut pas gagner de l'argent de beaucoup de manières. Il y a des gens qui disent qu'on doit prendre ces mesures parce que la situation financière du Barça est mauvaise, mais ce n'est pas vrai. La baisse des revenus touche tous les clubs et toutes les entreprises, sauf les pharmacies. On a les exemples du Bayern, de la Juventus ou de Lyon qui ont aussi pris des mesures très importantes. Ce n'est pas lié au fait d'être désespéré, juste de tenter de s'adapter à ces nouvelles conditions », a ajouté le président barcelonais.

« Comme celle de tous les clubs, nos finances seront touchées, mais on continuera d'être le club qui encaisse le plus d'argent et c'est pour ça qu'on peut être le club qui paye le plus ses joueurs. On peut le faire parce qu'on est le club qui a le plus de revenus. C'est vrai que du coup, ça fait que tout ça nous touche plus rapidement. Les grands clubs sont ceux qui souffrent le plus parce que nous ne dépendons pas uniquement de la billetterie et des droits TV mais aussi du business autour du club, avec les magasins et les musées. Mais quand cette pandémie sera terminée, tout ça nous permettra de récupérer nos capacités avant pour relancer la machine », a conclu le patron barcelonais. Espérons, du moins pour lui et pour son club, que les prévisions de Bartomeu soient bonnes..

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires