OL : quel avenir pour Joachim Andersen ?

Après une année à l'Olympique Lyonnais, Joachim Andersen a été prêté à Fulham pour cette saison 2020-21. Chez les Cottagers, le Danois s'épanouit et montre ses qualités, plus adaptées certainement à la Premier League. De quoi redonner la confiance et le sourire à un élément dont l'avenir va être l'un des enjeux du mercato lyonnais.

Joachim Andersen retrouve le sourire du côté de Fulham
Joachim Andersen retrouve le sourire du côté de Fulham ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'amour au premier regard. Entre Joachim Andersen et l'Olympique Lyonnais, tout a effectivement commencé par un coup de foudre. Celui de Florian Maurice, alors responsable de la cellule de recrutement, pour le défenseur danois de la Sampdoria. «J'ai eu un coup de foudre lorsque je l'ai vu jouer pour la première fois. Ensuite, à chaque fois que je suis allé le superviser, ça a conforté ma première impression», avait-il avoué lors de la présentation du joueur le 13 juillet 2019. La veille, les Gones avaient officialisé son arrivée pour un montant de 24 millions d'euros, sans compter 6 millions d'euros de bonus éventuels. Un record à l'époque pour Lyon avant la venue de Jeff Reine-Adelaïde. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Et Lyon n'a pas hésité à lui montrer son amour et sa confiance en misant gros, alors qu'Arsenal souhaitait aussi l'acheter. Recruté pour former un duo solide et d'avenir avec Jason Denayer, l'international danois passait même devant Marcelo dans la hiérarchie des centraux. Titulaire au départ, le natif de Frederiksborg a découvert la Ligue 1 et la Ligue des Champions sous les ordres de Sylvinho, puis de Rudi Garcia. Mais il a connu des hauts et des bas entre Rhône et Saône, où il n'a pas plus été un premier choix sur la deuxième partie de saison. Auteur de 32 apparitions toutes compétitions confondues, dont 26 en tant que titulaire (2 buts), le Danois a essayé d'apprendre durant sa première année en France. Ce, alors qu'il n'a pas été épargné par les critiques.

Andersen file le parfait amour avec Fulham

Mais il est passé outre, tentant d'en tirer du positif. Un an après son arrivée, Joachim Andersen savait qu'il devait changer d'air pour pouvoir avoir du temps de jeu régulièrement puisque l'OL misait sur le duo Marcelo-Denayer. Et le 5 octobre dernier, il a rejoint Fulham sous la forme d'un prêt sans option d'achat. Un choix qu'il nous avait expliqué lors d'un entretien en décembre dernier. «J’ai eu des opportunités très intéressantes avec de grands clubs des trois plus grandes ligues d’Europe. Je ne veux pas discuter des détails, mais dans les derniers jours du mercato, tout devient un casse-tête. Il y a à la fois des intérêts personnels, économiques et sportifs à considérer et à la fin de la journée, Fulham cochait toutes les cases. Jusqu'à présent, rien ne m'a prouvé que j'avais tort (sourire)».

En effet, le bonheur est dans le prêt pour le joueur de 24 ans. Après un mois d'attente, puisqu'il était blessé à une cheville, il a pu faire ses premiers pas dans le championnat anglais le 2 novembre face à WBA (7ème journée). Depuis, il est devenu un titulaire en force, débutant tous les matches de Premier League, et une pièce essentielle de son équipe, dont il est même devenu le capitaine. Heureux à Fulham, le Danois a pour objectif d'aider son club à son maintenir. Ensuite, il sera temps de penser à son avenir. Un avenir auquel il refusait de songer en décembre dernier. «Il est trop tôt pour entamer des discussions à ce sujet. Mon objectif est de faire une bonne saison avec Fulham et de les aider à se maintenir en Premier League. Puis nous verrons ensuite cet été ma situation à Lyon».

Son avenir va se jouer cet été

Un club de l'OL avec lequel les contacts ont toujours été maintenus et qu'il ambitionnait de retrouver. «C’est toujours mon plan de retourner à Lyon». Du côté de Lyon justement, le cas de Joachim Andersen est également suivi de près. Sous contrat jusqu'en 2024, le footballeur né en 96 devrait encore vivre un été mouvementé. En conférence de presse mardi, Juninho a évoqué l'avenir du défenseur. «Je pense qu'il va vouloir prolonger l'aventure là-bas en Premier League. Il a bien joué à Fulham et s'il revient, on va l'accueillir avec les bras grands ouverts.» Rudi Garcia, lui, a été moins tranchant que son directeur sportif, expliquant qu'il y aurait du monde en défense l'année prochaine et qu'il n'oubliait pas que le Danois était toujours sous contrat.

Si revenir à Lyon est une possibilité, les pensionnaires du Groupama Stadium n'excluent pas un départ du défenseur afin de renflouer leurs caisses. Actuellement dix-huitième de Premier League, Fulham aura certainement son mot à dire en cas de maintien dans l'élite. Mais la belle saison du Danois est loin d'être passée inaperçue. Surtout pas en Angleterre. Souhaitant renforcer sa défense en priorité, Tottenham aurait le joueur à l'oeil. En effet, The Athletic révèle que les Spurs ont coché le nom du joueur de l'OL et pourraient passer à l'offensive cet été. Un transfert ne serait pas exclu selon le média anglais. Contacté par nos soins, l'entourage du joueur n'a pas souhaité s'exprimer pour l'instant, préférant que le défenseur se concentre sur sa fin de saison. Ce qui lui tient à coeur, lui qui vit file le parfait amour avec Fulham.

Plus d'infos

Commentaires