Ligue des Champions : ça a chauffé dans les rangs du PSG !

Au terme d'un match engagé, le club de la capitale est reparti avec un match nul (1-1). Mais plusieurs joueurs parisiens ont terminé la rencontre très énervés.

Les joueurs du PSG
Les joueurs du PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

Sur le plan comptable, le Paris Saint-Germain peut toujours regretter ses occasions de but manquées, mais avec ce 1-1 face au Benfica, le club de la capitale repart de Lisbonne avec le point du match nul et un statut de leader de son groupe conservé (à égalité de points avec les Aguias). Mais les champions de France en titre n'ont pas terminé cette rencontre avec le sourire. A commencer par Gianluigi Donnarumma et Marco Verratti.

Interrogé par les télévisions au sortir du match, le milieu italien est revenu sur la très grosse faute qu'il a subie et cette semelle d'Enzo Fernandez qui aurait pu valoir à l'Argentin un carton rouge. «Je ne comprends plus rien au foot. Au début du championnat, on nous dit que si on prend la cheville en haut, c'est rouge. J'ai la cheville gonflée, elle aurait pu être cassée, mais bon». De son côté, Donnarumma affichait lui aussi son mécontentement auprès de l'homme en noir.

Neymar sorti très énervé

Quelques instants plus tard, Christophe Galtier y allait lui aussi de son refrain. «Donnarumma était juste frustré car il voulait relancer rapidement. Mais je pense que l'arbitre n'a pas été aidé par ses assistants et par la VAR. Verratti, il peut avoir une jambe cassée. L'arbitre est dans son match, il peut se tromper. Mais c'est l'assistance qui aurait dû l'alerter, car le joueur (Enzo Fernandez) a mis les deux pieds sur la jambe de Verratti». Un autre joueur parisien était chaud aussi selon RMC Sport : Neymar.

Le Brésilien s'est accroché avec le quatrième arbitre. Au moment de sortir, le numéro 10 du PSG met sa main devant sa bouche, mais ses mots n'ont visiblement pas plu à l'officiel qui l'a alors retenu par la main. L'Auriverde s'est ensuite dégagé de manière virulente avant de faire le signe du pouce levé, sans doute de manière ironique. Enfin, Sergio Ramos est intervenu pour écarter l'ancien défenseur Luisão (membre du staff de Benfica) qui semblait agacé et qui venait de dire un mot à Neymar. Tout ce petit monde est finalement rentré dans les vestiaires.

Plus d'infos

Commentaires